Mercredi 20 Mars, 2019

A l'OEA, Haiti a voté pour soutenir « la démocratie », dixit G. Doré

Guichard Doré/ Photo: Facebook

Guichard Doré/ Photo: Facebook

La nouvelle a eu l’effet d’une bombe. Haïti se prononce contre la légitimité du président Nicolas Maduro investi, ce jeudi 10 janvier 2019, à la tête du Vénézuéla pour un second mandat. Elle partage ainsi la position de dix-huit (18) autres Etats membres qui ont approuvé une résolution à cet effet  lors d’une session extraordinaire, de l’OEA à Washington. Six (6) pays ont voté contre alors que huit (8) autres se sont abstenus.

Alors que des citoyens haïtiens qualifient de "déception" le vote d’Haïti, le gouvernement, de son côté, assume sa position. Le  conseiller spécial du président de la République Jovenel Moïse, Guichard Doré a indiqué qu’il ne s’agit pas d’un vote contre le peuple ni le gouvernement Vénézuéliens. « C’est un vote de soutien à la démocratie », a martelé Guichard Doré.

Le conseiller du président affirme n’avoir aucune crainte quant aux éventuelles représailles de son pays ami. Les pays de la région dont Haïti ont eu cette position dans l’objectif de favoriser la stabilité dans le pays de Simon Bolivar, précise Monsieur Doré.

Cependant, un professeur de droit international ayant requis l’anonymat estime que le vote du gouvernement haïtien est contraire aux intérêts nationaux. Pour lui, le gouvernement haïtien n’a fait que remplir ses redevances envers les États-Unis d’Amérique qui avaient empêché le renversement de Jovenel Moise, lors des émeutes en juillet 2018 en adoptant une telle position contre le Vénézuéla.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :