Mercredi 17 Juillet, 2019

En Rép. Dominicaine, 71% des prisonniers étrangers sont Haïtiens

En Rép. Dominicaine, 71% des prisonniers étrangers sont Haïtiens. Photo: Noticias Sin

En Rép. Dominicaine, 71% des prisonniers étrangers sont Haïtiens. Photo: Noticias Sin

En République Dominicaine, il existe deux (2) formes d’incarcération : le nouveau modèle composé de 22 centres initiés à la correction et la rééducation et l’ancien modèle qui est composé de 19 centres dirigés par la Direction générale des prisons.

4591 personnes ont été trouvées en détention préventive dans les 22 centres du nouveau modèle, selon les chiffres présentés par Listin Diario, un journal dominicain. Ce chiffre représente 51% de cette population carcérale évaluée à 9 069 prisonniers.

650 de ces prisonniers sont des étrangers. 71% de ces étrangers sont des Haïtiens qui, eux-mêmes, sont évalués à 451 personnes, toujours selon les informations du journal.

S’ensuivent les Vénézuéliens (41 détenus), les Hollandais (40 détenus), (25 détenus), les Espagnols (16 détenus) et les américains (14 détenus). Tous attendent que la Justice intervienne, par le biais d’un procès, pour entendre leur cause.

Tout comme en Haïti, la question de la détention préventive, en République Dominicaine, est un sujet très discuté entre les divers éléments composant la sphère de la vie nationale. A la seule différence, les autorités judiciaires s’activent à trouver une solution visant à réduire le nombre d’incarcérés.

800 procédures judiciaires ont, ainsi, pu être complétées en 2018 à partir d’un projet initié par ces autorités qui ont implanté des tribunaux mobiles permettant la mise en œuvre des procès.

En février 2018, le Conseil de la magistrature en République Dominicaine avait approuvé le projet d’installer 12 tribunaux mobiles facilitant les jugements afin de décongestionner les cellules de prison.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :