Jeudi 21 Juin, 2018

En Haiti, tous les salaires seront en gourdes désormais, sauf…

Le Ministre de l'Economie et des Finances, Jude Alix Patrick Salomon

Le Ministre de l'Economie et des Finances, Jude Alix Patrick Salomon

En conférence de Presse ce vendredi, le Gouvernement haïtien a fait la lumière sur les dernières mesures prises en Conseil des Ministres exigeant qu’à partir du 1er mars, toutes les transactions commerciales effectuées en Haiti soient faites en gourde, la monnaie nationale.

Les hôtels, les restaurants, les magasins, les organisateurs de spectacles en Haiti, tous les fournisseurs de biens et services sont concernés par le contenu de l’arrêté paru dans le journal Le Moniteur et signé par notamment le Chef de l’Etat Jovenel Moise et le Premier Ministre, Jack Guy Lafontant.

Mais aussi, à la question d’un journaliste, le Ministre de l’Economie et des finances (MEF), Jude Patrick Salomon a été invité à aborder la question des salariés en Haiti dont certains, employés dans le cadre de de grands projets ou d’organisations internationales perçoivent leurs salaires dans une ou des monnaies autres que la gourde.

Sur ce sujet, le titulaire du MEF est clair. Tous les professionnels travaillant sur le territoire haïtien devront recevoir leurs salaires dans la monnaie nationale. Les contrats de service seront à cet effet libellés selon la monnaie reconnue par la Constitution haitienne, la gourde. « Si la personne a besoin de dollars pour un voyage ou autres, il les achètera lui-même », dit le Ministre Salomon.

En bref, tous les salaires seront en gourdes en Haiti.

Mais toutes les règles ont leurs exceptions. « Quand il s’agit d’un expert étranger, venu en Haiti pour une prestation de service pour une ou deux semaines et que son contrat  est libellé en dollars, il sera payé en dollars », fait savoir Salomon, parce que, dit-il, il s’agit d’un prestataire de service externe appelé à repartir après.