Lundi 1 Juin, 2020

En France, des enfants haïtiens adoptés veulent connaitre leur famille

Une cohorte d'enfants haïtiens en France après le séisme du 12 janvier 2010./ Photo: DR

Une cohorte d'enfants haïtiens en France après le séisme du 12 janvier 2010./ Photo: DR

Une délégation de la mission d’Adoption internationale (MAI/France) séjourne en Haïti du 25 au 30 mars en cours. L’équipe dirigée par Denis Barbet, chef du MAI, a déjà dialogué avec le Parlement haïtien, l’institut du Bien-être social et de Recherches (IBESR) entre autres.

Denis Barbet a indiqué qu’Haïti est l’un des principaux pays d’origine des enfants adoptés par des familles françaises. Au cours des vingt dernières années, environ 6,000 enfants haïtiens ont été adoptés par des familles françaises.

Certains d’entre eux, expliquent-ils, souhaitent revenir dans leur famille ou, du moins, rencontrer leurs parents biologiques.

La loi du 10 mai 2013 réformant l’adoption en Haïti (Moniteur du 15 novembre 2013, No 213) stipule que : l’« Adoption, acte solennel prononcé par un tribunal et qui crée entre un couple hétérosexuel ou un célibataire et un enfant qui n’est pas biologiquement le sien des liens de parenté semblables à ceux qui résultent de la filiation par le sang. Cet acte est une mesure de protection et se fonde sur l’intérêt supérieur de l’enfant, en lui offrant un milieu familial permanent et propice à son épanouissement, respectueux de ses droits fondamentaux ».

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :