Mardi 28 Janvier, 2020

Petrocaribe: « El Rancho n’a jamais obtenu un centime » de ces fonds

L'hotel El Rancho, fruit d'efforts constants et mutuels de différents actionnaires, n'a jamais recu un centime des fonds du pétro caribe, a déclaré Réginald Boulos

L'hotel El Rancho, fruit d'efforts constants et mutuels de différents actionnaires, n'a jamais recu un centime des fonds du pétro caribe, a déclaré Réginald Boulos

Très remonté contre l’ex-Président Michel Joseph Martelly qui déclarait, dans une vidéo ayant fait le tour du web que "l’argent qu'il a volé" des fonds du Petro caribe aurait été investi, entres autres, à l’hôtel El Rancho, Réginald Boulos dément cette information et condamne les propos de l’ex-chef d’État qu’il juge « légers et irresponsables ».

Réginald Boulos, président du Conseil d’Administration de l’hôtel El Rancho, sort de ses gongs et tape fort Michel Joseph Martelly qui a déclaré sur un ton de plaisanterie, dans une vidéo devenue virale sur les réseaux sociaux, que l’argent du Petrocaribe a été investi, entre autres, à l’hôtel. La Société Immobilière et Financière (SIF), propriétaire d’El Rancho dit s'insurger contre cette plaisanterie de mauvais goût. « La SIF proteste de manière la plus véhémente, contre de telles déclarations empreintes de légèreté et d’irresponsabilité de la part d’un ancien chef d’État… », peut-on lire dans le communiqué de la SIF.  

« La SIF tient à informer l’opinion publique nationale et internationale en général, les utilisateurs des réseaux sociaux et les acteurs de l’industrie du divertissement en particulier que l’hôtel El Rancho n’a jamais obtenu un centime des fonds du Petro caribe…. Et aucun membre de la famille de Martelly ne détient des actions à la SIF ».

En outre, la SIF, poursuit la note, déplore vivement qu’un ancien haut dignitaire de l’État puisse banaliser cette sérieuse campagne citoyenne de demande des comptes sur l’utilisation des fonds de Petrocaribe, au point d’en tirer matière à plaisanterie dans le mépris flagrant et inacceptable du droit légitime du peuple haïtien à la vérité ».

Soulignons que, dans cette "plaisanterie de mauvais goûts" contre laquelle s'insurge la SIF, El Rancho n’était pas le seul hôtel cité. Dans sa déclaration, Michel Martelly nommait également, notamment, Best Western et Marriott comme étant deux supposés bénéficiaires des fonds Petrocaribe.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :