Vendredi 6 Décembre, 2019

Égypte: les étudiants haïtiens n'oublient pas la bataille de Vertières

La cohorte des étudiants haïtiens en Égypte, 18 novembre 2019

La cohorte des étudiants haïtiens en Égypte, 18 novembre 2019

18 novembre 2019 ramène le 216e anniversaire de la Bataille de Vertières. Les Haïtiens de partout profitent de la commémoration de cette date pour renouveler leur sentiment patriotique. Une occasion qui n’échappe pas à une cohorte d’étudiants haïtiens fraîchement débarquée en Égypte.

Fin septembre 2019, un groupe d’étudiants haïtiens foule la terre pharaonienne. 18 novembre courant, il imprime leur présence par une conférence solennelle au titre de « Vertières au-delà des frontières ». Une date qui remémore comment des captifs se sont lancés dans une lutte pernicieuse pour la conquête de leurs droits civils et politiques, à savoir la liberté de vivre libre ou mourir.  

« Nous avions voulu montrer l’importance de la Bataille Vertières pour les peuples noirs dans le monde », témoigne Gisèle Utile, étudiante haïtienne en Gestion des Aires Protégées et de la Biodiversité à l'Université Senghor, Alexandrie-Égypte. Elle poursuit : « Cette bataille a poussé les peuples noirs vers une prise de conscience collective. Elle les a faite comprendre qu’ils peuvent se débarrasser du joug esclavagiste et conquérir leur indépendance ».

Là où le bât blesse, c’est que beaucoup d’Africains ignorent encore le contexte ou même l’existence d’une telle bataille. « Quand nous avons interrogé des étudiants africains sur la Bataille de Vertières, certains n’en ont cure quand d’autres connaissent mal l’histoire de cette épique  bataille », explique l’ancienne de l’Université Épiscopale d'Haïti (UNEPH), avec un sentiment de satisfecit.

Ainsi a-t-elle pris naissance l’idée de réaliser cette conférence-débat d’environ une heure à laquelle ont pris part des étudiants en provenance d’une vingtaine de pays. « Nous avons partagé l'histoire avec plus de 25 pays, il y a eu beaucoup d'échanges. Il y a les Guinéens, les Béninois, les Congolais, dont majoritairement nous sommes originaires qui ont pris la parole pour saluer cette grande initiative », peut-on lire dans une courte note dont la rédaction a obtenu copie.

En Haïti, le 216e de la bataille de l’Indépendance a été commémorée en dents de scie. Le président de la république Jovenel Moise, ne s’est pas rendu sur le champ de bataille aux Vertières, à Cap-Haïtien. Il s’est contenté de faire une offrande florale au Musée du panthéon national (Mupanah) dans la capitale, et d’une cérémonie suivie de parade militaire sur la cour du palais national. Les présidents du Sénat et de la Chambre des députés, Carl Murat Cantave et Gary Bodeau, ainsi que le président de la Cour de cassation, Me René Sylvestre ont répondu aux abonnés absents.

« Beaucoup de gens ignorent ce que Vertières représente dans la vie des peuples noirs », regrette Utile, là où elle se trouve à présent. Ses yeux n’échappent jamais à Haïti, confie-t-elle.  

La communauté des étudiants haïtiens en Égypte est composée de :

Gisèle UTIL, étudiant en Gestion des Aires Protégées et de la Biodiversité

Jesula FELISMÉ, Gestion de l'environnement

Nacheley FABIEN, Gestion de l'environnement

Rose Mirline Christela DUNOIS, Santé publique internationale

Stéphanie JEANNIS, Nutrition internationale

Miqueline LOUIS, Gestion du patrimoine culturel

Alvens ALMINA, Gouvernance et management public

Job PIERRE LOUIS, Management des entreprises culturelles

Pierre Fils DIEUMERCY, Santé publique

Vanessa HECTOR, Gestion des entreprises culturelles

Websder Corneille @webscorneille

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :