Dimanche 20 Octobre, 2019

« The Economist » vient de nommer le pays de l’année

Ce pays est récompensé pour avoir pris en 2016 les sentiers de la paix.

C’est quoi le pays de l’année ? Quels en sont les critères ? L’unanimité ne s’atteindra jamais sur ces questions. Mais pour ce qui est du choix du très respecté « The Economist », « il n’est pas assez d’être en paix et riche » pour le remporter. Le Magazine baptisé il y a 173 ans « veut récompenser les améliorations ».

Et pour cette année, il a jeté son dévolu sur la Colombie. La raison ? Principalement parce que ce pays s’est engagé sérieusement en 2016 à tourner le dos à un conflit qui a duré plus d’une décennie d’années et couté probablement 220,000 vies. Les Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC) ont en effet tué, recruté des enfants et parfois forcé dans leurs luttes contre le gouvernement de Colombie les femmes soldates à avorter.

Ces derniers ont poussé la non-orthodoxie à son paroxysme. Ils ont ainsi trafiqué de la drogue et kidnappé pour financer leur lutte.

Cette atmosphère asphyxiante s’est éclaircie en 2016. Le président Juan Manuel Santos a conclu un traité de paix avec les FARC et soumis l’accord à un referendum rejeté par les votants. Aujourd’hui, l’accord est devant le parlement et le cessez-le feu qui porte en lui les promesses d’une Colombie pacifiée pour les quelques années à venir.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :