Dimanche 26 May, 2019

Arcahaïe: services publics dysfonctionnels, le cri d'alarme d'un élu

Dysfonctionnement des services publics à l’Arcahaïe, le député  P. Fequière Julien lance un cri d’alarme

Dysfonctionnement des services publics à l’Arcahaïe, le député  P. Fequière Julien lance un cri d’alarme

« Rien ne fonctionne à l’Arcahaïe », se plaint le député de la commune Pierre Fequière Julien, appelant les autorités compétentes à assumer leurs responsabilités.

« Le centre de réception et de livraison des passeports dans la commune de l’Arcahaïe est fermé depuis environ deux mois, par ce que les employés ne perçoivent pas leur salaire. Le service de l’office d’identification nationale(ONI), celui des archives nationales et l’annexe du parquet de l’Arcahaïe ont également fermé leurs portes depuis plusieurs mois », raconte Fequière Julien.

Le parlementaire poursuit en soulignant que « côté électricité » la situation n'est guère différente dans la cité du drapeau. « Rien ne fonctionne à l’Arcahaïe », soutient-il, révolté.

De plus, l'élu déplore le fait que le phénomène de l’insécurité s’installe dans la commune alors que les autorités peinent à prendre des mesures pour améliorer la situation. Il évoque notamment le conflit terrien ayant provoqué la mort d’une personne et la disparition d’une autre.

Le représentant de la circonscription de l’Arcahaïe à la chambre basse appelle les autorités qui se préparent à célébrer l’anniversaire du drapeau à assumer leurs responsabilités. « Chaque année, des dignitaires de l’Etat sont accueillis dans la ville à l’occasion de la célébration de la création du bicolore, après la construction du stand présidentiel, les décorations conjoncturelles, le discours du président, tout s’arrête, se plaint Julien.

Il n'a pas omis d'évoquant notamment les promesses non-tenues du président de la République Jovenel Moise à l’égard des habitants de la commune qu'il représente au parlement. Il a cité en exemple la construction d’un centre sportif promise en mai 2018 qui, jusqu’à date est dans l’impasse.

Selon le député de l’Arcahaïe, Jovenel Moïse avait promis la mise sur pied d’un atelier de confection de drapeau dans la commune. Lequel atelier s’est tenu seulement pendant deux mois.

Il demande à Jovenel Moise de se ressaisir et invite ce dernier à enjoindre au ministère de commerce et à la direction de l’institut de formation professionnelle (INFP) de prendre des dispositions en vue de la reprise des activités à cet atelier qui serait profitable aux jeunes de la commune.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :