Samedi 20 Octobre, 2018

Du 17 au 23 sept., 33 cas d’accidents enregistrés par Stop Accident

C'est une proportion active de la population haïtienne (moins que 50 ans) qui est victime d'accidents sur les voies publiques, estime Garnel Michel dans le dernier bilan de Stop Accident

C'est une proportion active de la population haïtienne (moins que 50 ans) qui est victime d'accidents sur les voies publiques, estime Garnel Michel dans le dernier bilan de Stop Accident

Stop Accident continue de tirer la sonnette d’alarme et attire l’attention des autorités de la sécurité routière sur l’augmentation des risques d’accidents qui, dit-il, même après la période estivale, reste encore un sujet préoccupant.

En effet, du 17 au 23 septembre (en moins d’une semaine), Stop Accident a recensé 33 cas d’accidents. 75 victimes ont été enregistrées, affirme-t-il. Et sur les 33 cas, huit personnes ont perdu leur vie sur le champ. 67 autres sont sorties blessées.

Les victimes ont entre 15 à 45 ans. « C’est donc une proportion active (moins que 50 ans) de la population haïtienne, une force de travail », a souligné Garnel Michel, appelant les autorités de la sécurité routière à prendre des mesures urgentes pour combattre ce fléau.

Stop Accident dit s’attendre à une nette diminution mais observe plutôt une recrudescence des cas en raison des routes (bien souvent) encombrées par notamment des fatras jonchant les rues et des matériaux de construction empilés dans tous les recoins.