Mardi 15 Octobre, 2019

Droits humains: d’importantes avancées en Haïti, estime Auguste

Stéphanie Auguste/ Photo: Ministère de la communication

Stéphanie Auguste/ Photo: Ministère de la communication

D’importantes avancées ont été enregistrées en Haïti en matière de droits humains, estime Stéphanie Auguste, ministre délégué chargé des droits humains et de la lutte contre la pauvreté extrême en Haïti.

Contrairement à ce que reflètent la situation du pays et les conditions de vie de la population haïtienne, Haïti progresse en matière du respect des droits humains. C’est ce qu’à laissé entendre Dr Stéphanie Auguste, ministre délégué chargé des droits humains et de la lutte contre la pauvreté extrême en Haïti. Elle soutient que le gouvernement s’est livré corps et âme afin d'avoir ces avancées en matière des droits humains citant entre autres la réactivation du comité interministériel des droits de la personne et le focus mis par les différents ministères sur la question.

La ministre Stéphanie Auguste a tenu ces déclarations lors d’un atelier de consultation autour de la finalisation du rapport de mi-parcours de l’Examen Périodique Universel (EPU) tenu, mardi 30 juillet 2019, à l’Hôtel Royal Oasis à Pétion-Ville. Cet atelier s’est déroulé à l’initiative du gouvernement haïtien de concert avec la section des droits de l’homme de la MINUJSTH et le Programme des Nations unies pour le Développement(PNUD).

Lors de sa prise de parole, le protecteur du citoyen Me Renan Hédouville a rappelé, de son côté, que l’Etat haïtien a l’impérieuse obligation non seulement de se courber aux instruments internationaux relatifs aux droits humains ratifiés par Haïti mais également d’en assurer l’application.

Les autorités haïtiennes devraient soumettre le rapport sur l’état des droits humains dans le pays en novembre prochain au Haut commissariat des Nations unies pour les droits de l’homme, a indiqué le docteur Stéphanie Auguste.

Le présentant du service des droits de l’Homme de la MINUJUSTH Giuseppe Calandruccio a fait savoir que les résultats de cet étalier serviront non seulement à finaliser le rapport de mi-parcours de l’Examen Périodique Universel des droits l’Homme mais également à l’élaboration du plan de mise en œuvre d’une base de donnée constituée à ce effet.

Des représentants des organisations de défense de droits humains, les membres du comité National de Lutte Contre la Traite des personnes et la directrice de l’Institut du Bien-être Social et de Recherches ont participé à cet atelier de consultation. Il s’agissait de recueillir les commentaires et suggestions des participants sur la préparation du rapport de mi-parcours de l’Examen Périodique Universel des droits l’Homme dans l’optique de la finalisation du document élaboré par le comité interministériel des droits de la personne.

L’Examen Périodique Universel des droits l’Homme a été établi par résolution adoptée par l’Assemblée des Nations unies en mars 2006. C’est un processus  qui permet  d’examiner la situation des droits de l’homme  des Etats membres de l’ONU.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :