Dimanche 8 Décembre, 2019

Lutte antidrogue: Haïti a encore du chemin à faire, selon la CONALD

Le 26 juin marque la journée internationale de la lutte contre l’abus et le trafic de drogue dans le monde. Par cette occasion, la Commission Nationale de Lutte contre la Drogue (CONALD) réitère son engagement de lutter contre ce fléau en présentant un tableau chiffré des progrès qui ont été faits et des milliers de dollars qui ont été saisis par ladite commission durant ces quatre dernières années.

De 2015 à 2019, 45 mille 175 euros, 1 million de dollars américains, 28 millions de gourdes, 2 millions de pesos, 8 mille 589 kilos de marijuana, 237 kg de cocaïne, 29 propriétés, 28 véhicules, huit armes à feu, 50 motos, deux avions, un navire, 29 petits bateaux ont été saisis, pour une période de 48 mois, dans le cadre des contrôles contre le trafic illicite de la drogue, révèle une graphe de la CONALD.

Derrière cet arsenal de corps du délit, les poursuites judiciaires ont conduit à l’arrestation de 527 personnes, l’extradition de 13 autres, le traitement de 301 dossiers, selon les informations communiquées par l’institution de lutte contre le trafic illicite de stupéfiant.

Dans une répartition faite en pourcentage, après un échantillon aléatoire réalisé au niveau de quatre départements en Haïti, la CONALD observe que pour la prévalence et l’utilisation des drogues pour l’année 2018 : 16,5% de personnes ont fumé du tabac au moins une fois, 64 % ont consommé de l’alcool, 6% de la marijuana, 1,1 % de la cocaïne.

Monsieur Lener Renaud, le coordonnateur souligne qu’Haïti est considéré comme un point faible du contrôle de la drogue. « Haïti représente un point de transit entre les pays producteurs et les pays consommateurs, ses frontières sont également poreuses. L’accès facile au cannabis, à l’alcool et au tabac, l’accès difficile aux soins, mais également la politique ambivalente vis-à-vis des drogues d’usage dont le tabac et le lourd passé du pays pénalisent les efforts actuels de l’institution ».

Seule une lutte efficace contre la drogue peut apporter des solutions conformes aux conventions internationales relatives au contrôle des drogues et aux obligations en matière de droit de l’homme, poursuit-il. Selon le coordonnateur, l’efficacité de cette lutte passera par la prise de responsabilité de toutes les institutions chargées de la justice, de la santé et des services sociaux.

Renaud qui estime que de 2015 à 2019 des progrès ont été constatés dans la lutte contre le trafic de stupéfiants en Haïti déclare qu’il reste beaucoup de chemin à parcourir. Le coordonnateur de la CONALD convie chacun à une réflexion active autour du thème retenu cette année par les Nations Unies, « La santé pour la justice ; la justice pour la santé », qui est d’après lui deux faces d'une même pièce lorsqu'il est question de problèmes de drogue.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :