Mardi 25 Septembre, 2018

Douze morts du choléra dans le nord-est du Nigeria

Les maladies transmises par l'eau constituent une menace constante en raison du manque d'installations sanitaires adéquates ainsi que de la stagnation des eaux souterraines pendant la saison des pluies au Nigeria.
(crédit photo : AFP)

Les maladies transmises par l'eau constituent une menace constante en raison du manque d'installations sanitaires adéquates ainsi que de la stagnation des eaux souterraines pendant la saison des pluies au Nigeria. (crédit photo : AFP)

Douze personnes sont mortes du choléra en quatre jours dans l'Etat d'Adamawa, dans le nord-est du Nigeria, a annoncé mercredi le ministre régional de la Santé.

Cette nouvelle vague d'épidémie, qui a débuté dimanche, a contaminé 142 habitants dans le district de Mubi, a indiqué à l'AFP Ahmad Sajo.

"Nous avons enregistré 12 décès dus à l'épidémie de choléra dans les régions de Mubi nord et de Mubi sud au cours des quatre derniers jours", a-t-il déclaré.

"Un total de 142 personnes ont été infectées et des équipes médicales ont été envoyées dans les communautés affectées pour contenir la propagation rapide de la maladie", a-t-il dit.

Il a ajouté que les équipes médicales n'avaient pas encore découvert la cause de l'épidémie. Le choléra qui se transmet par la consommation d'eau contaminée provoque une diarrhée aiguë, les enfants étant particulièrement exposés à un risque élevé d'infection.

Les maladies transmises par l'eau constituent une menace constante en raison du manque d'installations sanitaires adéquates ainsi que de la stagnation des eaux souterraines pendant la saison des pluies au Nigeria.

Le mois dernier, 13 personnes ont été tuées dans une épidémie similaire dans l'Etat voisin de Yobe.