Dimanche 18 Novembre, 2018

"Douvanjou ka leve" de Gessica Généus rafle son septième prix

L'actrice et réalisatrice haïtienne, Gessica Geneus ne cesse de récolter les fruits de son travail, pour son film documentaire Douvanjou ka leve. Cette fois, c'est le Festival des droits humains, monde en vue qui couronne l'œuvre.

Gessica Généus, le sacre du film qu'elle a écrit et réalisé. En lui remettant le prix, ce samedi 20 octobre , l'un des organisateurs a déclaré :

" C'est un récit tout en émotion qui questionne la société, et l'identité haïtienne. En braquant la camera sur sa mère, et en explorant ce fait religieux, Gessica a produit un récit absolument remarquable on l'on se rend compte finalement qu'elle réussit cette adéquation extrêmement intime entre un peuple, la religion ou les religions et le pays. ....... C'est un film remarquable qui nous plonge dans les tréfonds de la folie d'une mère et d'un pays mais qui se terminent sur les rivages de l'espoir".

Celle qui joue le rôle de " Gessica" dans "Cousine, s'appuie sur son cheminement personnel, marqué par la maladie mentale de sa mère, et sa propre quête d'identité pour proposer un nouveau regard sur Haiti et sur les haïtiens.

Gessica Geneus, l'une des figures du Petrocaribechallenge, vaste mouvement citoyen contre la corruption, avait annoncé la nouvelle elle-même sur son compte Twitter, alors qu'elle se trouvait en Haiti pour participer à la marche pacifique du 17 octobre à Port-au-Prince. Tout est grâce, a-t-elle ensuite tweeté.  

 

Le film documentaire Douvan jou ka leve a déjà participé à plusieurs festivals au Sénégal, à Genève, au Burundi, à Montréal, et a décroché, pour l'heure son septième prix.