Dimanche 18 Août, 2019

Massacre à La Saline : Arnel Bélizaire invité au Cabinet d’instruction

L'ancien député Arnel Bélizaire

L'ancien député Arnel Bélizaire

Le juge Chavannes Etienne, en charge du dossier La Saline, a ordonné au Commissaire du gouvernement près le tribunal de première instance de Port-au-Prince, de faire citer Arnel Belizaire à comparaitre au cabinet d’instruction. L’invitation est fixée au 31 juillet, à 11 heures du matin.

Dans une ordonnance de citation de témoins, en date du 29 juillet, le magistrat Chavannes Etienne fait référence aux articles 58 et 59 du code d’instruction criminelle. L’ancien député de Delmas doit comparaitre comme témoin dans l’instruction ouverte sur le dossier La Saline.

Dans ce document envoyé au chef du Parquet Paul Eronce Villard, le juge Chavannes Etienne rappelle que cette instruction judiciaire est ouverte et menée contre un ensemble d’individus, inculpés dans le massacre de La Saline.

Le juge d’instruction cite notamment Jimmy Cerisier alias « Barbecue », Grégory Antoine alias « Ti Greg » et Iscar Andris. « Ces personnes sont poursuivies pour viol, assassinat, tentative d’assassinat et vol à main armée », précise Chavannes Etienne.

Arnel Bélizaire qui ne cache pas son amitié avec des chefs de gang dans ce bidonville, fait souvent l’objet de critiques. La semaine écoulée, le sénateur Jean Renel Sénatus avait accusé l’ex-député de d’être l’un des fournisseurs de ces hommes armés.

« Arnel [Bélizaire, ndlr] a l’habitude de louer des armes à feu à des individus dans certains quartiers réputés dangereux dans la région métropolitaine de Port-au-Prince », avait révélé le président de la commission justice et sécurité du Sénat de la République.

Rappelons que dans cette même affaire, le juge Etienne a émis en date du 22 juillet une interdiction de départ contre Fednel Monchéry et Joseph Pierre Richard Duplan, respectivement directeur du ministère de l'intérieur et des collectivités territoriales et délégué départemental de l'Ouest.

Cette décision fait office de réponse au rapport de la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ) sollicitant de la justice l'émission de mandats d'amener contre Monchéry et Duplan, "pour leur implication présumée" dans les scène de violences enregistrées à La Saline en novembre dernier, selon ce qu'écrit le juge Etienne.

 

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :