Jeudi 18 Avril, 2019

Dossier des "mercenaires" : Jean-Henry Céant nuance ses déclarations

Le Premier ministre Jean-Henry Céant

Le Premier ministre Jean-Henry Céant

Le Premier ministre Jean-Henry Céant qui avait déclaré ouvertement que les "mercenaires" arrêtés en Haïti puis transférés aux États-Unis avaient pour mission d’attenter à sa vie semble revenir sur ses déclarations. « Il s’agissait tout simplement d’une hypothèse », a rectifié, ce lundi 25 février, Me Céant. Le PM a tenu ces propos en marge d’une visite à la Cour supérieure des comptes et du contentieux administratif en vue de s’assurer de la mise en œuvre prochaine de la mesure relative à l’audit des entreprises autonomes de l’État.

C’est le Premier ministre lui-même qui avait déclaré, le 19 février dernier, sur la chaine internationale CNN que, selon les informations dont il disposait, c’est lui et le parlement qui étaient visés par les étrangers lourdement armés arrêtés par la police à Port-au-Prince.

Interrogé sur le fait que les 7 étrangers ont été transférés dans leur pays sans qu’il n’en soit informé, le chef du gouvernement a dit laisser la latitude à la justice d’établir toute la vérité sur cette affaire. D’ailleurs, Céant estime anormal qu’il y ait autant de remous autour de la décision du ministre de la justice et de la Sécurité publique Jean Roody Aly d’autoriser le transfert des étrangers aux États-Unis d’Amérique sans avoir pris le soin de l’en informer au préalable. C’est rien de grave, indique Me Céant.

Par ailleurs, le notaire a voulu faire croire qu’il n’y a pas d’animosité entre lui et le président Jovenel Moise. Il a évoqué un simple malaise.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :