Mardi 15 Octobre, 2019

Dossier "mercenaires" : un ancien ministre auditionné cette semaine

Jean Fritz Jean Louis, ex-délégué auprès du Premier ministre chargé des questions électorales sous la présidence de Joseph Michel Martelly

Jean Fritz Jean Louis, ex-délégué auprès du Premier ministre chargé des questions électorales sous la présidence de Joseph Michel Martelly

L’ancien ministre Jean Fritz Jean Louis a été entendu, mercredi 21 août, par le juge Jean Osner Petit Papa instruisant le dossier des sept mercenaires qui étaient arrivés au pays en février dernier.

Cet ex-ministre de PHTK serait le propriétaire de l’un des véhicules à bord desquels se trouvaient les étrangers. C’est l’ancienne directrice générale de Service Métropolitain de Collecte de Résidus Solides Magalie Habitant, elle, frappée d’une mesure d’interdiction de départ, qui aurait fait l’acquisition de ce véhicule en faveur de Jean Fritz Jean-Louis.

L’ex-délégué auprès du Premier ministre chargé des questions électorales sous la présidence de Joseph Michel Martelly était accompagné de deux de ses avocats dont Me Patrick Laurent. Il n’a pas fait de déclaration à la presse.

Les étrangers désignés sous l'appellation de "mercenaires" sont entrés au pays entre 15 et 16 février 2019. Lourdement armés, ils avaient été arrêtés par la police qui les a remis à la justice.

Le commissaire du gouvernement près le tribunal de première instance de Port-au-Prince Me Paul Eronce Villard avait indiqué à l'époque qu’il y avait matière à poursuivre les étrangers. Pourtant, quelques jours plus tard, ils allaient être relaxés pour rentrer au bercail sans aucun respect de la procédure d’extradition tracée par la loi haïtienne.

 

Leur chauffeur, un Haïtien, a été, lui également, libéré.

Le traitement de cette question au mépris de la loi haïtienne a provoqué des sentiments de révulsion du rang de la population haïtienne.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :