Dimanche 16 Juin, 2019

Donald Trump "prêt" à taxer la totalité des importations chinoises

Donald Trump menace de taxes punitives les 505 milliards de dollars de produits chinois importés

Donald Trump menace de taxes punitives les 505 milliards de dollars de produits chinois importés

Le président américain Donald Trump s'en est une nouvelle fois pris à la Chine vendredi, menaçant d'instaurer, si nécessaire, des taxes punitives sur la totalité des produits chinois importés par les Etats-Unis alors que la monnaie chinoise dégringole, avantageant les exportateurs chinois.

"Je ne le fais pas à des fins politiciennes, je le fais pour faire ce qui est bon pour notre pays", a-t-il assuré, estimant comme il l'a maintes fois répété que "cela faisait longtemps que la Chine [les] arnaquait".

Le président américain, qui accuse Pékin de pratiques "déloyales" et de "vol de propriété intellectuelle", entend réduire le colossal déficit commercial des Etats-Unis avec ses partenaires. Il exige du géant asiatique de réduire le déficit américain de 200 milliards de dollars.

La Chine a répliqué à l'identique, ce qui a provoqué une nouvelle slave de taxes punitives. Le 10 juillet, Donald Trump a en effet annoncé des tarifs douaniers punitifs de 10% portant sur 200 milliards de dollars de marchandises chinoises.

Les autorités chinoises, qui dénoncent des actes "irrationnels" du président américain, estiment que Washington a déclenché "la plus grande guerre commerciale de l'histoire économique".

- Dégringolade du yuan -

Les économistes multiplient les mises en garde contre la politique commerciale agressive des Etats-Unis envers le reste du monde.

Maurice Obstfeld, économiste en chef du Fonds, a en outre estimé que les tensions commerciales constituaient "la menace la plus grande à court terme pour la croissance mondiale".

La Maison-Blanche a déjà imposé au printemps des taxes de 25% sur l'acier et de 10% sur l'aluminium non seulement à Pékin, mais aussi à ses principaux partenaires tels que l'Union européenne, le Canada ou le Mexique.

Des auditions ont commencé jeudi au département du Commerce. Les industriels et les syndicats américains ont fait part de leur vive inquiétude, estimant, études à l'appui, que ce conflit pourrait coûter jusqu'à 715.000 emplois aux Etats-Unis.

Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker rencontrera Donald Trump le 25 juillet dans la capitale fédérale pour tenter de désamorcer le conflit commercial.

Mais les exportateurs du géant asiatique bénéficient actuellement de la dégringolade de sa monnaie qui est tombée à son plus bas niveau depuis un an.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :