Mardi 28 Janvier, 2020

12 janvier : Anglade fait fondre en larmes des collègues députés

Dominique Anglade, sur les épaules d'un collègue québécois après son bouleversant témoignage aux disparus du séisme du 12 janvier 2010./Photo: Source-La Presse.ca

Dominique Anglade, sur les épaules d'un collègue québécois après son bouleversant témoignage aux disparus du séisme du 12 janvier 2010./Photo: Source-La Presse.ca

La député québécoise d'origine haïtienne, Dominique Anglade, a rendu hommage à ses parents décédés en Haïti lors du tremblement de terre du 12 janvier 2010. 10 ans après, l’élue de Saint-Henri Saint-Anne déterre les souvenirs d'une sombre page.

Ses témoignages, aussi vibrants qu’émouvants, ont mis en larmes ses collègues de l’Assemblée nationale. Dominique Anglade a obtenu une motion adoptée à l’unanimité pour commémorer les 10 ans du séisme et rendre hommage aux personnes disparues lors de séisme. Anglade a perdu sa mère ainsi que son père, brillant intellectuel et géographique installé au Canada après avoir fui le régime sanguinaire des Tontons Macoutes.

Quand elle a appris la nouvelle, raconte-t-elle, elle s'est sentie effondrée et ne voyait pas comment se relever jusqu’à ce qu’une tante, également victime du cataclysme, lui ait susurré : « Dominique, nos morts sont morts, il va falloir qu’on les enterre. Par contre, on peut faire encore beaucoup pour les vivants ».

« Et c’est là que je prends tout le courage et la force de dire qu’on n’a pas le droit de se laisser abattre… », a-t-elle relaté devant ses collègues de l’Assemblée, touchés par les propos émouvants, rapportés par La Presse.

D’autres membres de l’Assemblée dont la ministre Nadine Girault, ont offert leur soutien moral à Mme Anglade, en lui témoignant ses sympathies pour toutes ces vies que cette catastrophe a emportées ce mardi 10 janvier 2019, dans l'après-midi, pendant seulement 35 secondes.

Plus de 250, 000 personnes ont péri, des centaines de bâtiments et de résidences privés ont été détruits, d’autres sévèrement endommagés. Les édifices publics, dont le Palais national étaient tombés ce jour-là, et peinent aujourd’hui, 10 ans plus tard, à être reconstruits.

 

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :