Vendredi 17 Août, 2018

Dominicains et Haïtiens se rencontrent pour parler d'investissement

Une réunion s’est tenue hier, 11 juin, entre le consul dominicain, Francisco Gustavo Cano Lemberg, et plusieurs entrepreneurs haïtiens. La rencontre s’est déroulée dans le département du Nord, au Cap-Haitien, une région où les Dominicains compte investir davantage.   

Les entrepreneurs et investisseurs haïtiens, regroupés au sein de la Chambre de Commerce et des Industriels de la Zone Nord (CCI-Nort) et des représentants du Centre d’Investissement et d’Exportations de la République Dominicaine (CEIRD) ont également pu discuter sur les affaires commerciales concernant les deux pays.

Dans ses propos d’ouverture, le Gustavo Lembert Canó a plaidé pour l'existence d'un environnement commercial binational, non seulement dans le nord, mais aussi aux autres points de la frontière, et pour qu'il y ait de la place pour de nouveaux investissements.

Il a rappelé que le président dominicain Danilo Medina Sanchez a déclarer l’année 2018 comme « Année de la promotion des exportations ». De ce fait, dit-il, « nous devons faciliter le développement des activités économiques et commerciales entre les deux pays ».

De son côté, l'entrepreneur Marc Georges, président de l'entité des commerçants et industriels haïtiens, a souligné que les Dominicains produisent et investissent beaucoup plus sur le marché haïtien, mais que Haïti produit également des articles et des produits pouvant être exportés vers la République Dominicaine.  

Il est aussi intervenu sur  la nécessité d’ouvrir un port commercial afin de faciliter les échanges entre les deux pays. Il n’a pas manqué également de rappeler les mauvaises conséquences de l’interdiction du gouvernement haïtien contre l’entrée d’au moins 20 produits dominicains sur son territoire.

Carlos Pou, représentant de la Chambre de Commerce et de Production de Saint-Domingue, a estimé que la réunion était fructueuse car elle a fait savoir les défaillances existant dans les échanges commerciaux des deux Etats. 

Deux représentants de la CEIRD, Miguel Santana et Paul Saviñón, ont déclaré que leur pays est ouvert à la coopération quant à l'extension du dialogue pour l'expansion des relations et des exécutions commerciales qui sont nécessaires pour l'île.

Pour sa part, l'entrepreneur haïtien Steven Mc Intosch Oganh a annoncé un projet de construction de 400 chambres, pour lequel il aura besoin de mains d'œuvres et de professionnels des deux territoires pour l'exécution qui contribuera au développement touristique d'Haïti.