Dimanche 18 Novembre, 2018

DJ's sanctionnés: Des organisations de droits humains applaudissent

Défilé pre-carnavalesque du dimanche 14 janvier 2018. Photo: Facebook/Mairie de Port-au-Prince

Défilé pre-carnavalesque du dimanche 14 janvier 2018. Photo: Facebook/Mairie de Port-au-Prince

La Mairie de Port-au-Prince a déjà sanctionné, « pour usage de propos malsains », trois disques jockey (DJ), dans le cadre des activités pré-carnavalesques pour l’année 2018. Si par cet acte la Mairie fait des furieux, les DJ’s en question ayant écopé d’une amende de 50 mille gourdes chacun, elle bénéfice néanmoins de l’encouragement de plusieurs organisations de défense des droits humains dans le pays.

Oui ! Le Réseau national de défense des droits humains (RNDDH), la Commission épiscopale Justice et Paix (CE-JILAP), le Centre d’analyse et de recherche en droits de l’homme (CARDH), la plateforme des organisations haïtiennes des droits humains (POHDH), le Conseil haïtien des Acteurs non étatiques (CONHANE) n’ont pas fait que « prendre acte de la décision de l’Administration communale de Port-au-Prince », mais ils ont l’aussi « saluée » et « félicitée ».

« CONHANE, RNDDH, CE-JILAP, CARDH et POHDH saluent une telle décision et en profitent pour féliciter la Mairie concernée pour avoir déjà sanctionné un Disc-Jockey (DJ), en raison de son comportement attentatoire à ladite décision, au cours des festivités pré-carnavalesques du 14 janvier 2018 », dit la note publiée par le Groupe d’appui aux réfugiés et rapatriés (GARR).

Après Steezy, deux autres autres DJs  - Bullet et Bmix - ont eu leur part des sanctions suite à la tenue du deuxième dimanche pre-carnavalesque, encore pour avoir « proféré des propos malsains et irrévérencieux sur le parcours ». La Mairie en a fait l’annonce en début de cette semaine. Ils devront verser une amende de Cinquante Mille (50.000) gourdes, avant leur prochaine sortie (avant le troisieme dimanche pre-carnavalesque).

L’équipe de Youri Chevry a rappelé aux concernés que : « les propos obscènes sont totalement interdits sur le parcours du carnaval et que tout contrevenant aux règles définies au préalables par la mairie seront sanctionnées ».

Autres règles a savoir avant de prendre part aux activités carnavalesques cette année : les véhicules non-autorisés sont interdits de circuler sur le parcours, même restriction pour les marchands ambulants avec des contenants mobiles (brouettes). Le port d’armes à feu aussi est strictement interdit, outre pour les agents de la PNH dûment identifiés et en service.