Samedi 15 Décembre, 2018

Digicel financera-t-elle à nouveau la reconstruction du marché en fer?

Maarten Boute, président de la Digicel

Maarten Boute, président de la Digicel

Une fois de plus le marché en fer communément appelé « Marche Hyppolyte » a été en feu. Cette fois-ci c’était dans la nuit du dimanche au lundi 12 février. Plus de 60 % de sa partie sud et emporté avec elles les marchandises de nombreux petits commerçants.

Le marché en fer a déjà fait l’objet d’incidents de ce genre par le passé. Mai 2008, le feu en a détruit une partie et le séisme du 12 janvier 2010 l’a achevé.

Entre 2010 et 2011, la Digicel a financé la totalité de sa reconstruction, avec un budget de 18 millions de dollars américains. La compagnie rouge avait également pris en charge sa maintenance et sa gestion depuis lors, « mais le marché est toujours resté la propriété de la municipalité de Port-au-Prince ».

Mais pour cette fois, le financement de la reconstruction du marché par la Digicel « n’est pas encore sur la table », a affirmé le Président de la compagnie, Maarten Boute, lors d’une entrevue avec Loop Haiti.

Par ailleurs, selon le belge naturalisé haïtien, il faudrait que des dispositions fermes soient prises pour garantir un minimum de sécurité suffisant dans les périmètres du marché. Il est très difficile pour qui que ce soit de protéger cet endroit correctement contre des incendies dans les conditions actuelles, dit-il.

Et même si ces conditions sont garanties, le financement de la Digicel pour la reconstruction du bâtiment « n’est pas garanti ». « Si jamais c’est discuté, à ce moment-là, il faudrait des mesures de sécurité et de prévention contre ce type de catastrophes », suggère-t-il, recommandant, cependant, que les capacités des sapeurs-pompiers haïtiens soient mieux équipés pour qu’ils mieux faire face à ces genres de situation à l’avenir.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :