Samedi 4 Juillet, 2020

Ligue des nations : Curaçao tire et Haïti tombe de son piédestal

L'attaquant haïtien, Duckens Nazon, au stade Sylvio Cator pendant le match contre curaçao. Photo : Luckny Guerson Romain

L'attaquant haïtien, Duckens Nazon, au stade Sylvio Cator pendant le match contre curaçao. Photo : Luckny Guerson Romain

Battue (1-0) à Willemstad, puis accrochée (1-1) à Port-au-Prince par le Curaçao, la sélection haïtienne de football, sous la houlette du Français Marc Collat, a laissé filé quatre points dans cette double confrontation, largement dominée par le Curaçao.

Partis favoris pour leur première sortie dans la ligue A de la Ligue des nations, les Grenadiers ont cassé leur bec face à une sélection curacienne courageuse et disciplinée. L'adversaire a en effet tiré Haïti du haut de son piédestal d’abord en lui infligeant une première défaite le 7 septembre, puis en la clouant au pilori dans son fief à Port au Prince, malgré un but de Frantzdy Pierrot dès la 15e minute de jeu.

Après des parcours exceptionnels à la dernière édition de la Gold Cup et dans la Ligue B de la Ligue des nations, on s’attendait à ce que les Grenadiers conquérants continuent sur la même lancée en ajoutant Curaçao à la liste de leurs victimes. Mais c’est plutôt les Curaciens qui ont dominé les Haïtiens et aligné une quatrième victoire à domicile, un 6e match sans défaite dans leur forteresse et un deuxième match sans défaite contre les Grenadiers.

En effet, les Grenadiers, malgré la présence de plusieurs joueurs cadres, n’ont pas réussi à trouver la bonne formule pour vaincre la sélection curacienne, bien organisée défensivement et dangereuse offensivement. « Malheureusement on a pas réussi à gagner » regrette le sélectionneur national, Marc Collat qui avait débuté avec trois attaquants pour le match d’hier à Sylvio Cator.

Il y a plusieurs raisons à cette contre-performance des Grenadiers. Pour le technicien français, la blessure de Stéphane Lambèse en première période, le Carton rouge directe octroyé au défenseur haïtien Ricardo Ade, sont quelques unes des raisons qui ont conduit à ce deuxième match sans victoire de ses poulains.

Un seul point sur six (6) possibles, récolté par les Grenadiers qui se rapprochent de plus en plus vers la Ligue B de la Ligue des nations et s’éloignent petit à petit et de l’Hexagone finale des éliminatoires de la Coupe du monde Qatar 2022 et de la Gold Cup 2021.

Ce match nul pour les Haïtiens, dans leur propre stade, confirme que la première « défaite difficile à digérer », n’était pas un simple accident de parcours mais plutôt une sélection en méforme. « Après ces deux résultats négatifs, la marge se réduit pour le prochain match. Il s’agira de faire un exploit face à cette équipe de Costa Rica » a confié Collat qui se plaint du manque de temps de préparation des Grenadiers avant les matchs de la Ligue des nations.

Le 10 octobre prochain au stade Sylvio Cator, les hommes de Marc Collat devront relever la tête et réagir face aux Ticos s’ils ne veulent pas plonger dans une crise où ils pourront systématiquement dire adieu à la Coupe du monde 2022, la Gold Cup 2021 et une relégation en Ligue B.

 

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :