Mardi 24 Novembre, 2020

Deux jeunes Haïtiens en lice pour le prix RFI théâtre 2020 en France

Les dramaturges Naïza Fadianie Saint-Germain et Djevens Fransaint, sélectionnés pour le Prix RFI Théâtre 2020 en France/ Collage/LoopHaïti

Les dramaturges Naïza Fadianie Saint-Germain et Djevens Fransaint, sélectionnés pour le Prix RFI Théâtre 2020 en France/ Collage/LoopHaïti

Naïza Fadianie Saint Germain et Djevens Fransaint, deux jeunes dramaturges haïtiens, concourent actuellement pour le prix RFI théâtre 2020 en France.

Le verdict est tombé. Ils sont deux haïtiens parmi les 13 présélectionnés à être en course pour le Prix RFI théâtre 2020. Il s’agit de Naïza Fadianie Saint Germain et Djevens Fransaint. Leurs textes, « Le purgatoire » et « Le bal de l’incontinence » ont été parmi ceux qui ont particulièrement attiré l’attention du jury pour cette 7e édition du Prix, apprend-on dans un communiqué paru sur le site RFI le 8 juillet.

Le purgatoire, résultat de conversations intimes

« Je ne vais pas dire qu'être "Finaliste" n'est rien. Je vais simplement continuer à lire car de mon côté je suis une lectrice qui écrit » avoue, modeste, Naïza Fadianie Saint Germain à Loop Haïti.
La joie de voir son texte sélectionné parmi les autres ne lui fera pas oublier qu’elle est d’abord une lectrice.

Lire aussi: Prix rfi Théâtre 2019 : deux Haïtiens parmi les 13 présélectionnés

 « Le purgatoire », qui lui a valu sa sélection, lui a été inspiré par le comédien Rolaphtom Mercure qui, dit-elle, lui a transmis le virus de l’écriture dramatique. « Le purgatoire » serait la somme de leurs conversations nocturnes. Contente d’être parmi les finalistes, elle attend le mois de septembre pour le verdict final.

« Plus de foi dans mes écrits »

Djevens Fransaint, pour sa part, s’est plongé dans la lecture de certains auteurs, doués en dramaturgie pour pouvoir rédiger son texte pour le concours. Monsieur était plus poésie et fiction. Cette sélection est pour lui une occasion de se concentrer sur ce nouveau genre, mais aussi une invitation à avoir foi en son travail.

Lire aussi: Deux écrivains haïtiens finalistes du Prix Théâtre RFI 2017

“D'une certaine manière, ça me rassure de savoir que mon texte a été sélectionné. Ça me donne plus de foi dans mes écrits”, explique-t-il.

Quid du prix

Plus de 200 candidats ont pris part à cette 7e édition, représentant au total 20 pays. Les participant ont été libres de grappiller et de trouver le sujet qui leur convient, en y intégrant toutefois, toutes les considérations de l’art dramatique.

13 textes ont été présélectionnés pour la dernière ligne droite. Et le prix sera proclamé et remis à la lauréate ou au lauréat le 27 septembre à Limoges, dans le cadre des Zébrures d’automne du festival « Francophonies - Des écritures à la scène ».

L’idée du concours est de mettre la lumière sur de nouveaux talents de l’écriture dramatique. Cette année, selon ce qu’ont rapporté les organisateurs de ladite compétition, plus de 50 œuvres ont porté sur la pandémie du coronavirus. Pas étonnant vu les récentes circonstances bien particulières dues à la COVID-19.

Lire aussi: Un jeune haïtien lauréat à un concours littéraire en France

D’autres sujets comme les conflits générationnels et les contradictions entre modernité, tradition dans la sphère familiale et dans la société, l’exil, d’autres la condition féminine face au machisme, ou le sort des enfants en temps de paix comme en temps de guerre. La dénonciation de la dictature et de la corruption, l’exil, la condition féminine face au machisme, le sort des enfants en temps de paix comme en temps de guerre, la dénonciation de la dictature et de la corruption ont aussi été évoqués dans les œuvres reçues, lit-on dans le communiqué.

Ce n’est pas la première fois que des dramaturges ou poètes haïtiens se retrouvent au dernier carré de ce prix qui leur échappe à chaque dois. Croisons les doigts, le prix sera peut-être nôtre cette année.

 

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :