Lundi 17 Décembre, 2018

Deux écrivains honorés par l'Académie du Créole Haïtien

Les membres de l'AKA. Photo:AKA

Les membres de l'AKA. Photo:AKA

L’Académie du créole haïtien a installé un nouveau conseil consultatif composé de 12 membres dans le cadre de la journée internationale de la langue maternelle célébrée le 22 février dernier. 5 nouveaux membres ont été également installés au milieu de cette cérémonie animée de plusieurs prestations culturelles.

Rachelle Charlier Doucet (Fondasyon kilti kreyasyon), Rosilia François Corneille (Jounal bon nouvèl), Paul Antoine ( Enstiti filozofi salezyen), Dominique Barthélemy ( Asosiyasyon profesè lang kreyòl nan Nò ak Nòdès), Ernst Merville( Tanbou literè) sont les nouvelles têtes qui vont aider l’académie à promouvoir le créole haïtien. La feue membre Rachel Dominique Beauvoir a été déclarée académicienne posthume.

L’Académie a profité de cette journée pour honorer certains écrivains qui ont toujours contribué à la promotion de la langue créole à travers leurs œuvres. Georges Castera et Émile Célestin Mégie ont tous deux reçu une plaque d’honneur du président exécutif de l’académie Jean Pauris Jean-Baptiste qui n’a pas tari d’éloges à leurs égards.

« Ces auteurs ont élevé le drapeau et la fierté haïtienne. La nation entière devrait manifester sa reconnaissance envers eux » a fait savoir Jean Pauris Jean-Baptiste qui demande à ce que la langue créole soit représentée au sein du marché de la CARICOM. Présent au cours de la cérémonie, le ministre de la Culture Limond Toussaint s’est aussi exprimé.

« La langue maternelle est un pont historique qui relie toutes les générations », indique-t-il dans des informations relayées au Nouvelliste. Limond Toussaint suggère à ce que beaucoup d’efforts soient dégagés afin de renforcer les documents d’apprentissage de la langue créole.

Le ministère de la Communication a publié les différents points qui seront débattus à l’occasion de la 29e intersession des Chefs d’État de la CARICOM dirigée par Jovenel Moïse depuis novembre dernier. Parmi les grands points retenus, le président aura à débattre sur l’adoption du français comme langue officielle de l'institution.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :