Jeudi 19 Septembre, 2019

Détention préventive : une trentaine de prisonniers libérés aux Cayes

Me Pierre Ezéchiel Vaval, doyen du tribunal de première instance de la ville des Cayes./ Photo : Edver Serisier

Me Pierre Ezéchiel Vaval, doyen du tribunal de première instance de la ville des Cayes./ Photo : Edver Serisier

Une trentaine de personnes ont quitté les maisons d’arrêt de la ville des Cayes ce mardi 27 février 2018. Me Pierre Ezéchiel Vaval, doyen du tribunal de première instance de la commune, a confirmé la nouvelle à Loop Haïti ce matin.

« [Les libérations] ont toutes eu lieu dans le cadre de la lutte contre la détention préventive prolongée », ajoute-t-il, parce que la prison civile des Cayes (département du Sud) contient bon nombre de personnes qui sont entre 3 et 5 ans de prison sans avoir comparu devant un juge.

Me Vaval explique que depuis le 7 décembre de l’année dernière, la juridiction des Cayes a ouvert les assises criminelles à raison de quatre audiences par semaine. Deux mois après, les séances se poursuivent. Les prisonniers écroués pour viol, association de malfaiteurs et assassinat sont entendus, a affirmé le doyen.

Dans le traitement des cas d’assassinat, une série de dossiers patinent parce que des parties accusatrices n’ont pas pu fournir de preuves tangibles pouvant corroborer leur plainte, regrette Me Vaval.  

Début de cette semaine, les prisonniers du Pénitencier National ont adressé une lettre à Jovenel Moïse lui demandant d’intervenir en urgence sur leurs mauvaises conditions d’incarcération. C’est leur deuxième tentative. La circulaire en question fait état des conditions difficiles dans lesquelles se trouve actuellement le plus grand centre carcéral du pays.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :