Dimanche 25 Août, 2019

Des réactions autour de la nomination de Jean Henry Céant comme PM

DGAD: Sénateur Youri Lartotue, PM désigné Jean-Henry Céant, Ex-candidat à la présidence Eric Jean-Baptiste, Coordonnateur du MOPOD Jean André Victor / Collage: Loop Haiti

DGAD: Sénateur Youri Lartotue, PM désigné Jean-Henry Céant, Ex-candidat à la présidence Eric Jean-Baptiste, Coordonnateur du MOPOD Jean André Victor / Collage: Loop Haiti

Les opinions des acteurs responsables politiques divergent en ce qui concerne la nomination du Notaire Jean Henry Céant comme Premier ministre. Alors que certains applaudissent ce choix estimant que Céant est l’homme de la situation, d’autres pensent que cela ne va pas aider à résoudre la crise qui ronge le pays.

Le sénateur Youri Latortue estime que le choix du notaire Jean Henri Céant comme nouveau chef patron de la primature  est un pas vers le dénouement de la crise actuelle saluant ainsi la nomination du responsable de Renmen Ayiti comme chef de gouvernement.

Le président de la commission éthique et anticorruption du Sénat de la République attire déjà l’attention du Premier ministre nommé sur la nécessité pour lui de s’attaquer rapidement, en tout cas après avoir franchi l’étape du parlement, aux problèmes de la corruption et de  la mauvaise gouvernance.

L’ancien candidat à la présidentielle de 2016 sous la bannière du Mouvement Action Socialiste, Eric Jean-Baptiste, juge raisonnable le choix de Jean Henry Céant pour succéder au Dr Jack Guy Lafontant à la Primature.

A l’instar d’autres observateurs, l’entrepreneur présente le notaire Céant comme un homme de bon commerce, non conflictuel, compétant et qui peut dialoguer avec beaucoup de secteurs. Cependant, l’homme d’affaire souligne que son approbation du choix de Jean Henry Céant avec qui il dit avoir des relations privilégiées ne signifie pas pour autant qu’il a donné un chèque en blanc au prochain Premier ministre nommé.

Eric Jean-Baptiste qui, par ailleurs, croit savoir que les dernières consultations entre le chef de l’Etat et les deux présidents du parlement tournaient beaucoup plus sur le partage de postes que sur le choix du Premier ministre met en garde contre tout marchandage politique dans le cadre de la formation du cabinet ministériel.

Les anciens sénateurs, Wencesclass Lambert et Edwin Zenny, quant à eux, disent apporter leur soutien au choix du notaire Céant comme nouveau Premier ministre. Ils invitent toutefois le Pouvoir exécutif à prendre des mesures concrètes en vue de répondre aux desideratas de la population.

Pour sa part, le secteur dénommé démocratique et populaire dit ne pas reconnaitre le notaire Jean Henry Céant comme nouveau PM. Les membres de cette structure politique ne jurent que par le départ la démission du chef de l’Exécutif.

Le Coordonateur du mouvement patriotique populaire haïtien dessalinien (MOPOD), l’Agronome Jean André Victor, dit s’accrocher à sa position relative à l’organisation de la conférence nationale souveraine pour sortir le pays du bourbier.

De son côté, le député élu sous la bannière de fanmi Lavalas Printemps Bélizaire dit, lui aussi, prendre acte de la nomination de Jean Henry Céant. Toutefois, le représentant de la 3ème circonscription de Port-au-Prince au parlement affirme une nouvelle fois qu’un simple changement de gouvernement ne va pas changer la situation et continue donc de réclamer la démission du président Jovenel Moïse.

Après des semaines de  consultations engagées par le chef de l’Etat auprès des secteurs de la vie nationale, Jovenel Moise avait finalement, samedi dernier, choisi le notaire Jean Henry Céant pour devenir chef de gouvernement. Me Céant doit être présenté à la nation, lors d’une cérémonie qui se déroule au palais national, ce mardi. Ensuite, il lui faudra la bénédiction du parlement pour son entrée en fonction.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :