Vendredi 17 Août, 2018

Des policiers désarmés par des individus à Petit-Goâve

Trois policiers sans uniformes, des officiels et des passagers ont été désarmés par des individus à Petit-Goâve.

Trois policiers sans uniformes, des officiels et des passagers ont été désarmés par des individus à Petit-Goâve.

La commune de Petit-Goâve a connu des moments de turbulences cette semaine. Du 7 au 10 mai, des membres de la population ont décidé de bloquer la route nationale #2 au niveau de  Barettes pour manifester leur mécontentement vis-à-vis de l’État haïtien qui tarde à réaliser les travaux de curage des rivières dans la zone.

Selon les informations parvenues à la rédaction de Loop Haïti par Guyto Matthieu, journaliste de la radio Préférence Fm à Petit- Goâve, des individus cagoulés ont profité de la circonstance pour effectuer des fouilles sur les passants. Ainsi il en résulte que trois policiers sans uniformes, des officiels et des passagers ont été désarmés dans la foulée.

De l’avis du journaliste, la situation a dégénéré suite à la mort d’un citoyen protestant dénommé Petit Poulard. Ce citoyen a été tué par « une balle d’un agent de l’UDMO durant le déroulement des protestations dans la journée de mercredi », nous a-t-il dit, en précisant que ces propos émanent du coordonnateur du Conseil d'Administration de la Section Communale (CASEC) de la zone, Wilnor Délicieux.

Depuis vendredi, le calme est revenu dans la zone après que le délégué départemental de l’Ouest a remis plusieurs matériels pour les travaux sollicités. Cependant, la famille de Petit Poulard est en deuil et continue de pleurer sa mort.