Mardi 26 May, 2020

Des Péruviennes dans la rue contre les violences faites aux femmes

AFP

Une Péruvienne montre son ventre sur lequel est inscrit "3125 femmes violées", lors d'une manifestation contre les violences faites aux femmes, le 25 novembre 2017 à Lima

AFP Une Péruvienne montre son ventre sur lequel est inscrit "3125 femmes violées", lors d'une manifestation contre les violences faites aux femmes, le 25 novembre 2017 à Lima

Des milliers de femmes ont marché dans les rues de Lima samedi contre les violences faites aux femmes, un sujet de préoccupation fort dans plusieurs pays d'Amérique Latine.

Scandant de "Pas une de plus !" et "Assez de la maltraitance et de la violence !", les manifestantes ont aussi exprimé leur volonté de voir les agresseurs punis plus sévèrement.

Cinq femmes membres du cabinet du Président Pedro Kuczynski étaient présentes lors de la marche, où l'on pouvait voir également une jeune manifestante agiter une bannière: "Désolée de vous déranger, mais nous nous faisons tuer !"

Les observateurs internationaux font du Pérou le deuxième pays d'Amérique Latine où le nombre de viols est le plus élevé, derrière la Bolivie, avec 3.125 cas recensés de janvier à septembre, sur 6.000 agressions sexuelles plus de 21.000 physiques.

Les féminicides - meurtres visant les femmes à cause de leur genre - sont également nombreux: plus de 130 à ce jour cette année selon les autorités, contre 107 l'an dernier, dans un pays de 30 millions d'habitants.

AFP

Des Péruviennes manifestent contre les violences faites aux femmes, le 25 novembre 2017 à Lima

La violence envers les femmes est "un problème largement répandu qui affecte notre société. Et malheureusement, pas grand-chose n'a changé", a déclaré la militante Fabiola Maza, une des organisatrices de la marche.

A Paris et à Madrid notamment, des manifestations également eu lieu, le 25 novembre étant la journée internationale pour l'élimination des violences faites aux femmes.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :