Lundi 17 Juin, 2019

Parlement : plus de 7 millions gdes allouées à des bureaux non repérés

Sur les 83 bureaux de députés répertoriés par l'Observatoire Citoyen pour l’Institutionnalisation de la Démocratie (OCID), 57 ont pu être repérés alors que chaque représentant de la Chambre basse reçoit des allocutions mensuelles de 210, 000 gourdes pour le fonctionnement de son bureau. Pour les sénateurs, 29 ont été recensés et chaque élu du grand corps touche 250, 000 gourdes le mois. 

L'OCID a rendu publics les résultats d’une enquête réalisée sur le fonctionnement des bureaux des sénateurs et des députés pour lesquels ils reçoivent mensuellement des allocations. Sur les 116 sièges à la Chambre basse, 83 bureaux ont été visés par l’enquête. Au niveau du sénat de la République, 29 bureaux ont été pris en compte. Chaque député perçoit 210 mille gourdes par mois pour le fonctionnement de son bureau dans sa circonscription contre 250 mille gourdes pour chaque sénateur, a fait savoir un membre du comité de pilotage, Abdonel Doudou.

Sur les 83 circonscriptions visées, seulement 57 bureaux dont 45 opérationnels appartenant à des députés ont été recensés à travers tout le pays, selon les enquêteurs. Cette institution a pu localiser 29 bureaux de sénateurs dont 19 opérationnels à travers les dix départements géographiques. 

Craignant que l’argent destiné au financement des activités au niveau de ces bureaux soit mal dépensé, l’Observatoire citoyen pour l’institutionnalisation de la démocratie recommande, entre autres, l’élaboration d’un guide de fonctionnement, la formation du personnel sur son rôle, la transformation des bureaux de ces hommes de lois en de vrais relais d’information et de concertation avec la population notamment au sujet des travaux du Parlement.

Un tableau de bord devant renseigner la population sur leur adresse, leur téléphone, leur horaire de fonctionnement et les principales activités doit être affichée. Un mécanisme de contrôle transparent des ressources mises à la disposition des parlementaires pour le fonctionnement de leur bureau doit être institué, selon l'Observatoire. 

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :