Mardi 17 Septembre, 2019

Des milliers d’Haïtiens risquent d’être déportés du Chili

Cette photo sert uniquement d'illustration à l'article

Cette photo sert uniquement d'illustration à l'article

Plusieurs milliers d’haïtiens, résidant au Chili, risquent d’être déportés vers Haïti d’après le journal La Tercera. Ce, à cause d’une nouvelle décision baptisée « mettre de l'ordre dans la maison » prise par les autorités chiliennes visant à « mieux régulariser le pays » en matière d’immigration.

« S’ils n’arrivent pas à se procurer les documents de régularisation, recommandés avant le 23 juillet 2019 plusieurs milliers d’étrangers dont des Haïtiens seront passibles de déportation » selon ce qu’a fait savoir Alvaro Bellolio, le ministre des Affaires étrangères qui affirme que sur les 16 000 personnes inscrites dans le plan de régularisation, la majorité qui est sous la menace des expulsions est haïtienne.

Le ministre de l’intérieur du Chili, Rodrigo Ubilla, a fait savoir pour sa part que « le pays n’a pas une capacité illimité pour recevoir des étrangers ».

Pour cela, l’homme d’Etat appuie la politique migratoire chilienne adoptée depuis mai 2019, qui aujourd’hui, est à une phase de contrôle des migrants. Cette mesure vise à les inciter à régulariser leur situation avant le 22 juillet 2019, date après laquelle, les autorités annoncent qu’elles auront recours à des mesures d’expulsion forcée de toutes les personnes en situation irrégulière.

« Tous les étrangers qui ne sont pas encore en règle seront rapatriés vers leurs pays » d’après ce qu’informe Rodrigo Ubilla, le ministre de l'Intérieur, affirmant qu’il appliquera strictement la mesure de déportation à tous les migrants en situation migratoire irrégulière sur le sol chilien.

Les Haïtiens qui se sentent de plus en plus menacés, déplorent le fait que leurs compatriotes vivant au Chili n’ont pas le soutien de l’ambassade haïtienne au Chili. L’accueil qui leur est réservé par cette mission diplomatique est très mauvaise et les promesses de l’Etat haïtien visant à leur donner des documents d’identités ne sont toujours pas respectées, selon ce qu’expliquent ces migrants.

Toutefois, le chef du département de l’immigration du ministère de l’intérieur au Chili, Álvaro Bellolio, lors du 8e vol de retour des Haïtiens, le 23 avril 2019, dans le cadre du « plan de retour humanitaire ordonné » du gouvernement chilien, avait souligné que plus de 80% des personnes enregistrées avaient régularisé leur visa et leurs documents pour rester au Chili.

Dans le cadre du « plan de retour humanitaire ordonné », 1 262 Haïtiens au total ont été rapatriés volontairement en Haïti depuis le 17 octobre 2018.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :