Mardi 20 Août, 2019

Des militaires dominicains ont saisi 60 bœufs d’Haïtiens à Cornillon

Photo: celiapernot.photoshelter.com

Photo: celiapernot.photoshelter.com

Démonstration de force. Dans la nuit du 14 au 15 janvier 2018, des militaires dominicains ont investi le territoire haïtien pour s’accaparer de 60 bœufs à ‘’Nan Pal’’, une localité de la commune de Cornillon/Grand-Bois  (Ouest d’Haïti).

L’incident est rapporté par le Groupe d’Appui aux Rapatriés et Refugiés (GARR) qui s’appuie sur le témoignage de Bertho Jean Junior,  son représentant basé dans ladite commune.

Le déroulé des faits est exposé dans un article paru sur le site web du GARR ce mercredi 24 janvier.  « En décembre 2017, un civil dominicain a indiqué avoir égaré 3 animaux dont 2 chevaux et un bœuf. Ces animaux, selon lui, auraient été volés par des ressortissants haïtiens de ‘’Nan Pal’, localité voisine de la République Dominicaine. En représailles, les militaires dominicains ont procédé à la saisie de 60 bœufs d’Haïtiens et exigé à leurs propriétaires de payer 2500 gourdes par tête de bétail en vue de les récupérer. »

L’affaire est loin d’être réglée puisque, selon les informations dont dispose le GARR, seulement 4 des 60 animaux saisis ont été restitués à Rémy Pierre, Amilca Poliscar, Léo et Denis Lozama. Ces derniers ont eux-mêmes consenti de payer la somme exigée par les militaires dominicains.

L’organisme de droits humains a révélé quelques éléments d’identité de trois des soldats impliqués cette forfaiture. Un certain Wandel et Guigil, militaires encore en fonction dans l’armée dominicaine, ainsi qu’un sergent dominicain retraité connu sous le nom de Balin.

« Il convient de souligner que ces genres d’incidents sont monnaie courante dans la zone frontalière. Fin décembre 2017, un ressortissant haïtien a été contraint de payer 15000 gourdes à des militaires dominicains qui avaient confisqué son cheval », rappelle le texte.

Le GARR enjoignent les autorités haïtiennes à intervenir en urgence dans le cadre de ce dossier afin de porter les militaires dominicains à restituer aux Haïtiens les animaux confisqués. Il propose d’utiliser des méthodes de résolution pacifique de conflits afin d’éviter que des actes de représailles continuent de semer la pagaille des deux côtés de la frontière.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :