Vendredi 17 Août, 2018

Petit-Goâve: Des lycéens exigent la construction de leur établissement

Les élèves du lycée Roseline Vaval de Vialet à Petit-Goâve ne veulent plus continuer à fréquenter les locaux de l’Ecole Nationale de Vialet là où ils sont logés depuis le début des travaux de construction du bâtiment appartenant à leur établissement.

En effet, comme annoncé cette semaine, ils ont décidé de gagner les rues ce jeudi 24 mai 2018 pour manifester afin de réclamer de l’Etat haïtien, l’achèvement des travaux de construction du lycée.

Les membres du comité des élèves de l’établissement en question critiquent sévèrement les conditions catastrophiques et inadéquates (Insalubrité, mauvaises conditions physiques de l’espace…) des locaux de l’école Nationale de Vialet et ne souhaitent plus y retourner pour l’année scolaire prochaine.

 « […] notre Lycée fonctionne, depuis 1995 jusqu'à date, dans les locaux de l'école nationale de Vialet. Nous souffrons tant de cette situation que nous sommes incapables de décrire les mauvaises conditions physiques de l'apprentissage et l'environnement inapproprié dans lequel se trouvent nos camarades », ont-ils expliqué, selon des propos relayés par le journaliste Guyto Mathieu de la Radio Préférence FM mercredi dernier.

Petit-Goâve n’a pas connu une semaine de tout repos. Parallèlement à cette manifestation qui a occasionné de la panique sur la route nationale # 2 au niveau de Vialet, un conflit terrien a généré de vives tensions dans la cité de Faustin Soulouque hier vendredi.