Mardi 15 Octobre, 2019

Des civils armés remarqués dans plusieurs endroits à P-au-P ce jeudi

Capture d'écran pris à partir de la vidéo montrant des hommes armés sur l'autoroute de Delmas, à Delmas 16.

Capture d'écran pris à partir de la vidéo montrant des hommes armés sur l'autoroute de Delmas, à Delmas 16.

En début de la journée du jeudi 19 septembre, des individus lourdement armés ont été remarqués dans certains quartiers de la région métropolitaine de Port-au-Prince. Cela a été le cas au Boulevard Harry Truman, non loin de Village de Dieu et à bas Delmas. Des vidéos circulent sur les réseaux sociaux, des citoyens s’inquiètent.

Armes à feu en main, cagoulés, une dizaine de jeunes défilaient entre Delmas 18 et Delmas 16, quartiers contrôlés par Jimmy Cerisier alias « Barbecue », ancien policier et membre d’un groupe armé de la zone. Certains d’entre eux plaçaient des pneus et des barricades pour obstruer la circulation sur l’autoroute de Delmas. La scène a été filmée discrètement par un riverain. « Gadon peyi ! Oh ! (Quel pays, ndlr)», lance avec désolation un autre citoyen à la fin de la séquence.

Cette scène s'est déroulée à quelques mètres du quartier général du Corps d'Intervention et de Maintien d'Ordre (CIMO) et des locaux de l'Inspection Générale de la PNH, se trouvant entre Delmas 4 et Carrefour de l'Aviation. Durant toute la journée, plusieurs automobilistes qui fréquentaient l'endroit ont été rançonnés. Le journaliste Wadson Désir a fait d'ailleurs une publication sur Facebook après avoir vécu un moment de panique. "Dieu merci je suis sorti sain et sauf. C'était une imprudence de ma part", a-t-il écrit.

A peu près au même moment, sur le Boulevard Harry Truman, au Bicentenaire, les hommes armés de Village de Dieu offraient leur spectacle. Juste en face du bâtiment logeant le bureau de l’Electricité d’Haïti (ED’H), un individu muni d’une arme lourde qui se réclame de « Baz 5 Segond », enregistrait  une vidéo. Sur les images parvenues à la rédaction, on voit et entend des jeunes qui courent s'abriter alors qu’un camion de police se trouve à quelques mètres.

Pas de véhicule, ni de motocyclette, encore moins de piéton. De Théâtre National jusque devant le parquet de Port-au-Prince, l’endroit était quasi désert ce jeudi 19 septembre. Le Bicentenaire se présentait comme une zone livrée aux bandits armés, qui ne cessent d'y régner en maitres et seigneurs.

Parallèlement, une autre vidéo circulant sur les réseaux sociaux, montre plusieurs boites de cartouches étalées sur un lit, et d’autres empilées sur le sol. A visage couvert, un homme montre les munitions, d'autres discutent entre eux. Tout près, une arme de calibre T-65 est également visible. Des images qui ont suscité des émois sur la toile et provoqué un sentiment d’inquiétude chez des citoyens, à la veille d'une journée de mobilisation gouvernementale prévue ce vendredi.

Pour ce jeudi, Port-au-Prince a offert un visage pâle. S’il est vrai qu’une reprise timide des activités est constatée dans certains endroits de la région métropolitaine, les parents quant à eux, ont préféré garder leurs enfants chez eux jusqu'à  présent, pour ne pas les exposer aux dangers.

 

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :