Mardi 18 Février, 2020

Des enseignants invitent les parents à porter plainte contre le MENFP

Le Groupe d’initiative des enseignants en lutte (GIEL) fustige la légèreté du ministère de l’éducation nationale et de la formation professionnelle (MENFP) dans la gestion des cas d’irrégularités enregistrés lors des examens d’état, pour l’année académique 2017-2018. 

A l’instar d’autres syndicalistes, les responsables du GIEL disent avoir relevé d’erreurs et de fautes graves dans les textes d’examens et reprochent au MENFP de n’avoir pas assumé pleinement ses responsabilités. Ils invitent les parents des candidats à porter plaintes contre le ministère de l’éducation nationale et de la formation professionnelle.

Rappelons que près de 3000 cas d’irrégularité ont été enregistrés aux examens du baccalauréat de cette année. Les responsables du ministère de l’éducation nationale ont recouru à la mise sur pied des centres spéciaux pour pallier la situation. 

Par ailleurs, le secrétaire du Groupe d’initiative des enseignants en lutte, Jérémie Joseph, demande aux parlementaires de ne pas voter le projet de budget rectificatif, qui selon lui ne vise qu’à aggraver la situation des couches les plus pauvres du pays.

D’un autre côté, Jérémie Joseph met une nouvelle fois en garde le gouvernement contre la révision à la hausse des prix du carburant à la pompe.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :