Mercredi 13 Décembre, 2017

Des élus de Guadeloupe et de Guyane discutent avec Jovenel Moïse

Des élus de Guadeloupe et de Guyane ont été reçus hier mardi en audience au palais national par le président de la république. Photo: Presidence D’Haïti

Des élus de Guadeloupe et de Guyane ont été reçus hier mardi en audience au palais national par le président de la république. Photo: Presidence D’Haïti

Une délégation d’élus en provenance Guadeloupe a séjourné cette semaine en Haiti. Parmi ces élus se trouvaient Gabriel Serville, député de Guyane et président du groupe d’amitiés parlementaire France-Haïti, Marie-Luce Penchard, maire de Basse-Terre, Jacques Bangou, maire de Pointe-à-Pitre.

Ils ont fait le voyage spécialement pour venir assister à la deuxième édition des assises de la Coopération décentralisée franco-Haïtienne qui se déroule du 2 au 6 décembre à Port-au-Prince avec la participation des maires d'Haïti, des représentants du Gouvernement et de ses principaux partenaires nationaux et internationaux et des membres des collectivités françaises de Métropole et d'Amériques.

En marge de l’évènement, ils ont été reçus hier mardi en audience au palais national par le président de la république.

Si le chef de l’Etat a mis en mis en avant ses projets de developpement pour le pays - adduction d’eau, électricité, infrastructures, énergies renouvelables, bonne gouvernance-, le député de Guyane, Gabriel Serville, a pour sa part évoqué la crise migratoire qui touche le département d’outre-mer.

Ces dernières années, des milliers d’Haïtiens se sont installés clandestinement en Guyane en quête d’asile, au risque de se voir déporter quelque temps plus tard par les autorités.

En réponse, Jovenel Moïse, cité par France-Info a assuré qu’il était « pleinement conscient qu’il faille travailler pour la stabilité de l’île en vue de diminuer l’appel à l’émigration ».