Lundi 16 Septembre, 2019

Elles exigent de l'électricité pour préparer leurs examens officiels

Cette photo illustrant une élève étudiant dans la soirée sert uniquement d'illustration à l'article
Crédit photo : Afriquelibre.be

Cette photo illustrant une élève étudiant dans la soirée sert uniquement d'illustration à l'article Crédit photo : Afriquelibre.be

Des élèves du Lycée du Cent Cinquantenaire ont lancé un cri d’alarme face à l'absence d’électricité que connait le pays depuis le début du mois de février. Inquiètes face à l'approche des examens officiels, elles reprochent aux autorités de ne pas leur faciliter la tâche quant à la préparation de ces épreuves.

Dans trois mois, les examens du baccalauréat doivent avoir lieu. Pour les élèves, y compris celles du Lycée dite "des jeunes filles", l’électricité est importante dans la préparation des épreuves. L'inquiétude gagne les coeurs de celles qui se trouvent depuis quelque temps, dans l'incapacité de faire leurs devoirs.

Jacqueline* raconte  son périple. Selon la jeune femme, le fait que sa zone soit privée de courant électrique peut avoir des conséquences néfastes sur sa réussite aux examens du baccalauréat. « L’école nous relâche à 16 heures et j’habite Martissant, explique-t-elle. Je dois d’abord me rendre à Portail-Léogane pour ensuite prendre un tap-tap en direction de Matissant qui est une commune très réputée en embouteillages, du coup j’arrive chez moi entre 19 et 20 heure et pour tout le reste de la soirée je suis privée d’électricité », raconte-t-elle.

Ces élèves qui veulent réussir leur baccalauréat sollicitent l’aide des autorités concernées notamment "celle du président de la République avec son projet de courant électrique 24/24", afin qu’elles peuvent préparer avant la date butoir.

"4 heures d’électricité par nuit fera l'affaire", selon une autre camarade de Jacqueline. "Les autorités doivent donner une réponse urgente à ce problème pour qu’il y ait un meilleur taux de réussite dans les examens officiels de cette année", suggère-t-elle.

*Pour des raisons de sécurité, un nom d’emprunt a été attribué à l’une des élèves qui ont témoigné dans l’article.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :