Mardi 22 Septembre, 2020

Des commissariats changent de chef, la Mairie de l’Arcahaie s’indigne

Les commissariats de la Croix-des-Bouquets et de l’Arcahaie ont des nouveaux chefs. Les commissaires de police, Marie Dieunane Joseph Borgelin et Gospel Monelus ont été installés à leur poste respectif le weekend écoulé. Ces changements qui suscitent la colère et l’indignation de la mairesse principale de l’Arcahaie, Rosemila Petit-Frère.

C’est le directeur départemental de l’Ouest de la Police nationale d’Haïti, Goodson Jeune, qui a procédé samedi dernier à l’installation de ces nouveaux commissaires principaux. Marie Dieunane Joseph Borgelin pour le commissariat de la Croix-des-Bouquets et Gospel Monelus pour l’Arcahaie ont tous deux (2) été investis dans leur nouveau rôle.

Selon ce qu’a rapporté le média en ligne Vant Bèf Info, « le directeur départemental de l’Ouest de la PNH précise que ces changements stratégiques à la tête de ces deux (2) commissariats sont effectués conformément aux prescrits de l’article 20; des dispositions 202 du manuel des directives générales de la Police Nationale d’Haïti et aux ordres du directeur général a.i de la PNH, Rameau Normil. Ces changements ont été opérés dans un souci d’une plus grande efficacité dans les juridictions des commissariats de Croix-des-Bouquets et de l’Arcahaie » a confié le commissaire divisionnaire au média.

Marie Dieunane Joseph Borgelin remplace le commissaire principal Clevens Cétoute à la tête du commissariat de Croix-des-Bouquets, tandis que le commissaire principal Gospel Monelus succède à Jacques Ader au commissariat de police de l’Arcahaie. « Clevens Cetoute et Jacques Ader ont été mutés à la Direction départementale de l’Ouest de la PNH », a informé la direction Générale de l’institution policière.

En réaction, la mairesse principale de l’Arcahaie critique vertement ces changements opérés à la tête du commissariat de sa commune. Selon elle, la démarche est purement politique. « Jacques Ader a été remplacé uniquement parce qu’il ne voulait pas agir sous les ordres de l’exécutif », a déclaré Rosemila Petit-Frères. Ce changement, souligne l'élue de d'Arcahaie, a été opéré sans aucune consultation avec les autorités communales.

« Je ne connais même pas le nom de ce remplaçant, alors que le maire principal est le premier responsable de la sécurité de la ville », s’indigne madame Petit-Frère. « Prezidan Jovenel Moise gen yon foli Makout. Ebyen map di l, se byen jwenn byen kontre », a averti la première citoyenne de la Cité du drapeau.

 

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :