Mercredi 18 Septembre, 2019

Des citoyens réclament l’indépendance de l’île de la Gonâve

L’île de la Gonâve/ Crédit Photo >>> http://vmaguil1haiti.weebly.com/

L’île de la Gonâve/ Crédit Photo >>> http://vmaguil1haiti.weebly.com/

Des citoyens regroupés autour d’une organisation dénommée « La Gonâve en avant » exigent aux autorités de l’Etat de déclarer l'île de La Gonâve "indépendante" d’Haïti. Le bien-fondé de cette exigence est que la métropole de Port-au-Prince a abandonné cette île qui lui est un arrondissement rattaché, selon l’organisation.

Située dans le département de l’Ouest, l’île de la Gonâve est composée de deux communes : Anse-à-Galets et Pointe-à-Raquette. Avec une superficie de 689,62 km2 , elle s'étend sur une longueur de 60 km pour 15 km de largeur. Elle est placée entre deux bras de mer qui se rejoignent dans la baie de Port-au-Prince, à l'est de l'île : le « canal de Saint-Marc » sur sa côte septentrionale, et le « Canal de la Gonâve » (ou «  canal du Sud ») sur sa côte méridionale.

Avec une population avoisinant les 100 milles habitants, l’île est prête à prendre son destin en main pour avoir été pendant trop longtemps abandonnée par les autorités de Port-au-Prince selon ce qu’explique Kelly Boucicaut, coordonnateur de « La Gonâve en avant » dans des informations rapportées par « Vant bèf info ».

Le coordonnateur, qui fustige le comportement des autorités de l’Ouest, notamment ceux de Port-au-Prince, indique qu’aucun projet de développement n’a été réalisé ces dernières années sur l’île qui, selon lui, est livrée aux organisations internationales, aux organisations religieuses et à la diaspora.

Croyant que le projet de l'organisation « La Gonâve en avant » peut avoir une issue, monsieur Kelly Boucicaut rappelle que l’île pour laquelle il réclame l’indépendance est en superficie et en densité, beaucoup plus avancée que certaines îles de la Caraïbe.

En ce sens, M. Boucicaut souligne, sans pour autant donner de détails, que des démarches tant sur le plan national que sur le plan international ont été entreprises afin que l’île soit indépendante. D’après lui, la Gonâve possède assez de ressources afin qu’elle ait une économie autosuffisante. Pour appuyer sa position, il évoque le secteur touristique qui, d’après lui, est un secteur porteur et les ressources halieutiques qui sont à forts potentiels sur les côtes gonaviennes.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :