Vendredi 22 Novembre, 2019

Des chrétiens seront dans les rues ce dimanche, pas au nom de Dieu !

Photo : Marckenson Dorilas Prophète de l'Eglise de Dieu Les Envoyés sis à Clercine 14.

Photo : Marckenson Dorilas Prophète de l'Eglise de Dieu Les Envoyés sis à Clercine 14.

Des leaders religieux dont l’autoproclamé « Prophète » Marckenson Dorilas annoncent la tenue d’une marche pacifique dans plusieurs artères de la capitale haïtienne le dimanche 20 Octobre prochain. Il s’agit de protester contre les dérives politiques et sécuritaires qui, d’après eux, éloignent le pays de la puissance Divine.

« La politique n’est pas que l’économie, la culture, l’éducation, etc. c’est aussi la pensée, l’esprit, la philosophie, et le mystère », explique Jean Louis Jacques Franco, porte-parole du regroupement qui organisera la marche.

Des esprits démoniaques seraient à la base des mauvaises décisions que Jovenel Moise est en train de prendre à la tête du pays, devine Franco. Il pense que ces mêmes esprits habitent les représentants du secteur privé qui déchirent les entrailles du pays dans une lutte sans merci.

Franco n’y va pas avec le dos de la cuillère. Il explique que les syriens-arabes qui représentent le secteur privé sont des épines qui entravent le développement réel du pays les invite à revoir leurs politiques économiques afin de libérer le pays.

Lire : Ce chef religieux propose 21 punaises comme traitement contre le Sida

Le porte-parole croit qu’il faut à tout prix combattre la corruption, l’insécurité et l’injustice dit inviter les adeptes du christianisme à rejoindre cette grande manifestation populaire qui s’appuiera sur l’évangile chrétienne. Le leader religieux qui n’a pas cessé de faire référence à des textes biblique au cours de ses élucubrations, cite le verset 2 chronique 7 verset 14 qui, d’après lui, donne droit au « peuple de Dieu » d’invoquer le nom Divin en situation difficile.

Le « prophète » Marckensosn Dorilas, pour sa part, montre sa préoccupation par rapport à la situation sécuritaire qui depuis un certain temps met à nue un pays sanglant. La gangstérisation qui découle de cette situation d’instabilité n’est pas que l’œuvre des humains. L’homme de Dieu pense qu’un mauvais esprit plus connu sous le nom de « Lengesou Basen San » serait aussi un fauteur de trouble mystique qui se sert des leaders politiques pour plonger le pays dans le chaos.

La marche de ce dimanche part de la route de l’aéroport, notamment au carrefour Trois mains, les religieux comptent aussi parcourir la route de Delmas menant vers Pétion- Ville. Ils redescendront au Champs de Mars, jusqu’aux locaux du Rex Théâtre là où cette grande marche prendra sa fin.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :