Vendredi 25 Septembre, 2020

« Des chimères sont payés pour incendier ma clinique» réagit Cantave

Carl Murat Cantave

Carl Murat Cantave

Le président du Sénat de la République Carl Murat Cantave dénonce le fait par des individus de mettre le feu dans sa clinique médicale aux Gonaïves. Pour le parlementaire, cet acte n’est pas l’œuvre de la population de l’Artibonite qui, dit-il, continue de démontrer toute son appréciation à son égard. 

« Des chimères armés sont payés par des gens pour incendier ma clinique » martèle Carl Murat Cantave qui s’est gardé de citer les noms des personnes qu'il accuse d'être cachées derrière cette action.

L’élu de l’Artibonite, qui dit n’être pas ébranlé par le fait que sa clinique a été incendiée, se dit toutefois persuadé que les auteurs intellectuels de cet acte vont le payer très cher. 

 

« Je ne vais pas lever le petit doigt. Mais vous allez voir ce qui va se passer. Ceux-là qui ont monnayé les chimères pour bruler ma clinique paieront très chers leurs actes. La nature va les frapper », annonce Carl Murat Cantave.

Le président du Sénat a aussi fait état des agressions physiques dont il dit avoir été l’objet ce lundi 23 septembre dans la matinée, à l’intérieur de son bureau, de la part d’un groupe d’individus qui accompagnaient son collègue Antonio Chéramy. Ces individus avaient, dit-il, même confisqué son téléphone qui a été par la suite récupéré par l’un de ses agents de sécurité, indique le parlementaire.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :