Mardi 20 Novembre, 2018

Démission de Jack Guy Lafontant : des acteurs politiques réagissent 

Jack Guy Lafontant, Premier ministre démissionnaire

Jack Guy Lafontant, Premier ministre démissionnaire

Jack Guy Lafontant a remis sa démission, samedi dernier, au président  de la République Jovenel Moise. C’est l’intéressé qui en avait fait l’annonce en pleine séance d’interpellation à la chambre des députés.

Différents secteurs fustigent la formule qu'il a utilisée pour annoncer sa démission.

L’ex-premier ministre Evans Paul salue cette décision qu’il qualifie de sage. Toutefois, le coordonnateur général du centre vivre ensemble déplore des propos tenus par Jack Guy Lafontant à l’encontre de certains secteurs de la société lors de la séance de son interpellation à la chambre basse.

Le désormais chef de gouvernement démissionnaire s’est particulièrement pris aux habitants de Pétion-Ville et de Kenscoff. Selon lui, ces derniers ne devraient pas avoir pour tâche de mener la barque du pays. Evans Paul condamne ces propos, qui, selon lui, sont pour le moins désobligeants et anti-démocratique.

D’un autre côté, l’ancien chef de gouvernement de Martelly appelle le président Jovenel Moïse à engager rapidement les consultations en vue de doter le pays d’un nouveau gouvernement. Un gouvernement d’ouverture avec un Premier ministre qui maîtrise la réalité sociopolitique du pays, conseille l’ancien chef de la primature.

Deux des députés interpellateurs, Abel Descollines et Baudelaire Noӫlsaint, se déclarent choqués par rapport à l’attitude de l’ancien premier ministre Jack Guy Lafontant qui s’est présenté à la séance alors qu’il avait préalablement remis sa démission au chef de l’État.

Ces parlementaires qui accusent M. Lafontant d’usurpation de titre annoncent des concertations au niveau du groupe des 16 afin de décider de la suite à donner à cette affaire.

Les députés Marie Gladys Saint-Jean Lundi et Clauvy Robas du bloc majoritaire se sont félicités de la démission de Jack Guy Lafontant. Ils estiment que l’ex-chef du gouvernement laisse la primature par la petite porte. Mais ces parlementaires accusent, eux aussi, le premier ministre démissionnaire d’usurpation de titre.

Les responsables de l’Organisation du Peuple en lutte se réjouissent de la de la décision de Jack Guy Lafontant. Néanmoins, le porte-parole de l’OPL, Dario Sériack, critique l’arrogance dont a fait montre Dr Lafontant lors de son intervention à la séance d’interpellation.

La coordonnatrice de la Ligue citoyenne communale de Gros-Morne, Ivonique Odigé, fustige le comportement inélégant du premier ministre démissionnaire. Elle accuse par contre les députés d’avoir une part de responsabilité dans ce qui s’est passé et les invite à se ressaisir afin de soigner l’image du pays.