Lundi 16 Septembre, 2019

Menace de démission de Jean-Henry Céant: Voila ce qui s'est passé

Démission de Ceant: Voila ce qui s'est passé, selon J. Jean-Baptiste. Photo: Facebook

Démission de Ceant: Voila ce qui s'est passé, selon J. Jean-Baptiste. Photo: Facebook

Le vice-président du parti politique « Renmen Ayiti », Jorchmy Jean-Baptiste, a apporté des précisions sur les informations qui font croire que Jean Henry Céant aurait verbalement démissionné au cours d’un réunion tenue entre lui, le président et quelques députés. En effet, les députés ont exigé au Premier ministre de reconduire le ministre démissionnaire de la Planification et des collectivités territoriales, Aviol Fleurant, sans quoi il ne lui accorderait pas un vote favorable lors de la séance de ratification de sa politique générale.

« Le Premier ministre a clairement répondu aux honorables députés présents qu’il ne va pas revenir sur une ligne franchie après voir publié un arrêté nommant un ministre de la Planification », a fait savoir M. Jean-Baptiste. Selon ce qu’il a précisé, les députés présents à cette réunion ne sont pas issus du groupe majoritaire au Parlement.

Le président de la République, Jovenel Moise, s’est arrangé du côté de son Premier ministre si l’on peut croire aux propos de Jorchmy Jean-Baptiste. Les discussions ne se sont pas déroulées dans un climat tendu, toujours selon ses précisions.

« Les députés, pour la plupart, ont loué le courage de M. Céant qui a su se défendre », a poursuivi le vice-président de Renmen Ayiti. Cependant, tous les députés semblent ne pas être d’accord sur la position du Premier ministre et sont restés sur la décision de voir Aviol Fleurant réintégrer le nouveau gouvernement.

Tout en évitant de se mettre en face des parlementaires à travers ses propos, Jorchmy Jean-Baptiste explique que le contexte de la politique n’est pas toujours linéaire. « Il y a toujours des obstacles qu'il faut être prêt à affronter », dit-il en ajoutant que M. Céant et le cabinet nommé sont actuellement prêts à répondre à l’appel du Parlement pour la séance de ratification.     

Le député de Dondon, Daniel Hermogène, a clairement indiqué à Vision 2000 que ses collègues et lui aimeraient revoir Aviol Fleurant dans le nouveau gouvernement. Cette volonté serait motivée par une somme de 3 millions de gourdes, des fonds communaux, restant dans le budget 2016-2017. Selon lui, seul le ministre démissionnaire de la Planification peut les garantir qu’il les délivrera cet argent destiné aux communes.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :