Jeudi 12 Décembre, 2019

Décès de Charlot Jeudy: l’OPC demande une enquête, le Parquet s’active

Le principal défenseur de la communauté LGBT en Haïti, Charlot Jeudy, a été retrouvé mort dans sa résidence ce lundi.

Le principal défenseur de la communauté LGBT en Haïti, Charlot Jeudy, a été retrouvé mort dans sa résidence ce lundi.

Le commissaire du gouvernement de Port-au-Prince s’active en vue de faire la lumière sur le dossier relatif au décès subite du défenseur des droits de la communauté LGBTI, Charlot Jeudy. Après plusieurs notes et communiqués d'organisations de défense de droits humains, l’Office de la Protection du Citoyen (OPC) avait invité les autorités à enquêter sur cette disparition jugée « tragique » par certains.

Dans une note de presse parue le 25 novembre dernier, l'Office de la Protection du Citoyen (OPC) dit apprendre avec consternation, le décès de Charlot Jeudy, responsable de l'organisation « KOURAJ ». Pour le protecteur du citoyen, l’activiste s’est éteint « dans des circonstances troublantes ». Dans cette note, Renan Hédouville a salué « le départ du défenseur des droits de la personne particulièrement les droits de la communauté LGBTI en Haïti ».

« L'OPC demande aux instances concernées de diligenter une enquête pour que toute la lumière soit faite sur le décès de ce personnage qui a évolué dans le domaine des droits de la personne humaine », a écrit M. Hédouville qui présente ses sympathies aux parents, amis et tous les alliés de la communauté LGBTI dans le pays.

Trois jours après la sortie de l’Office de la Protection du Citoyen, le commissaire du gouvernement a.i près le Tribunal de première annonce l’ouverture d’une enquête, et informe qu’une délégation de pouvoir a été effectuée en ce sens à la Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ). « Le commissaire du gouvernement met d’ores et déjà tout en œuvre pour déterminer les circonstances entourant ce décès tragique », rassure Me Jacques Lafontant.

Le chef du Parquet de la capitale en a profité pour demander aux parents du défunt à porter plainte et à lui communiquer toutes les informations utiles et nécessaires, particulièrement l’expédition de procès-verbal de constat ainsi que l’adresse de la pompe funèbre où le corps a été admis. Ces éléments, selon Jacques Lafontant, lui permettront de faire la lumière sur cette disparition.

Rappelons que suite au décès de Charlot Jeudy, 34 ans, retrouvé mort chez lui lundi, l’exécutif et plusieurs ambassades étrangères en Haïti ont exprimé leur tristesse face à cette perte et exigé une enquête afin d’élucider les circonstances dans lesquelles elle a été occasionnée. Le président de la République, Jovenel Moïse, les ambassadeurs de France et des Etats-Unis, ont tous salué le départ de ce défenseur des droits de la communauté Lesbiennes, Gays, Bisexuels, Transgenres et Intersexes en Haïti.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :