Lundi 25 May, 2020

De nouveaux éléments dans le registre national du patrimoine culturel

Un plat fumant de "lalo", spécialité du département de l'Artibonite

Un plat fumant de "lalo", spécialité du département de l'Artibonite

Dans un communiqué de presse, le ministère de la Culture et de la Communication informe la population haïtienne sur la rentrée de certains éléments nouveaux intégrés dans le Registre National du Patrimoine Culturel Haïtien, administré par la Direction du Patrimoine Culturel de l’Institution. Il s'agit du   « Rara et ses différentes manifestations territoriales », la « Musique et la Danse du Compas », la « Contredanse », le « Savoir et le Savoir-faire lié à la technique du tracé du Vèvè », les « Techniques de production de Masques en papier Mâché de Jacmel », de la préparation traditionnelle de la « Dous Makòs de Petit-Goâve », du « Konparèt de Jérémie », du Tchaka, les techniques de la préparation traditionnelle du « Lalo » de l’Artibonite.

En effet, un Haïtien pourrait être facilement reconnu, même en terre étrangère, dans sa manière de réagir face à l'un de ces éléments pré-cités. Qui ne s'est pas encore extasié devant un beau et bon plat de riz blanc accompagné d'un "lalo"? Une spécialité qu'on reconnaît surtout aux natifs du département de l'Artibonite. Que dire du Konpa, ce rythme propre à nous qui est en train de prendre des proportions extraordinaires, jusqu'à faire parler d'Haïti sur la scène internationale ?

Une décision prise par les responsables en vue de mettre en exergue les nombreux patrimoines immatériels que compte le terroir haïtien. Une mesure qui émane de plusieurs années de travail, si on croit les dires du directeur du Patrimoine au ministère, Frantz Délice, qui raconte que son équipe se penche depuis 2015 sur la question. Vers une meilleure connaissance des patrimoines immatériels d'Haïti, voilà l'objectif visé par ceux qui ont accouché cette décision.

Conformément à l’article 215 de la Constitution et en application des articles 1 et 2 de la Convention pour la Sauvegarde du Patrimoine Immatériel ratifié par le Parlement le 19 février 2019, la décision est aussi conforme, à l’alinéa 2 de l’article 4 du décret sur le Droit d’auteur et des droits voisins pris en 2005. Outre le ministère de la Culture et de la Communication, certains particuliers ont aussi contribué à l’aboutissement du projet. Citons entre autres Clifford et Gaëlle Jasmin de Ayiti Dance, Savannah Savary de Vèvè Haïti, Roshenthal Yolaine pour ne citer que ceux-là.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :