Mardi 25 Juillet, 2017

De nouveaux écrivains émergent quelque part sur le web

Leur passion ? L’écriture. Leur terrain privilégié ? Le web.  Là, ils ont l’occasion d’interagir avec des jeunes qui partagent les mêmes goûts de la chose écrite. Wattpad, une plateforme créée depuis 2006 pour des publications en ligne, leur servait « de subterfuge  pour publier [leurs] récits juvéniles ».

C’est ainsi que le 3 janvier, Pradley Vixama, Eder Apollinaris Simphat et Jenny Bloom ont eu l’ingénieuse idée de créer leur  propre communauté – une communauté haïtienne – à l’intérieur de ce grand réseau social  fort de 35 millions membres appelés wattpadders à travers le monde, avec plus 75 millions d’histoires à lire. La motivation n’a pas changé : faire valoir nos plumes, nos talents, à travers ce qui nous avions en commun, notre pays.

Le 4 janvier, ils ont publié au total 18 textes sous le titre exotique : À l’ombre d'une Pergola. « Poésie et récits sont un amalgame parfait pour nous aider à exprimer ce que nous sommes. Au commencement, nous avions voulu être local, le terroir est représenté tel qu'il est avec des thèmes qui font la une de notre train-train de vie. »  

Les thèmes traités sont la prostitution juvénile, le sort des enfants « kokoratisés », les couleurs et Préjugés, la violence familiale, le vodou, le patriotisme. Il est fort question ici de « dénoncer, critiquer, proposer et pourquoi pas entrevoir des futurs possibles ». Car, pour ces jeunes de seulement 15 à 23 ans, l’écriture est [leur] arme la plus puissante, susceptible de mettre à nu ce qui dérange, de soulever l’attention sur certains faits qu’ont tendent à omettre. »

À ce jour, le recueil a déjà cumulé plus de 2 000 vues sur Wattpad, pour dire qu’il a reçu un succès immense auprès des lecteurs. Le 11 janvier, il était classé 7ème dans la catégorie « nouvelles ». « Les commentaires sont très positifs, vu que pareil projet est assez nouveau sur un tel réseau social. Nous avons innové à notre façon et ça a aidé au succès grandissant du recueil », s’enorgueillissent-ils.

Mais la notoriété de ces jeunes wattpadders reste encore limitée auprès du public haïtien. La raison est bien évidente puisque très peu d’Haïtiens utilisent cette plateforme. Pour contourner ce défi,  ils comptent  travailler sur un autre projet « plus ambitieux et ouvert à un plus grand public » : produire un autre recueil de nouvelles et de poésies cette année, qui réunira plus d’une trentaine de jeunes écrivains haïtiens.

Les jeunes wattpadiens tâtonnent, certes, mais veulent grandir littérairement sur cette promesse : « La communauté haïtienne de Wattpad est donc prête à écouter et prendre note des critiques qui seront adressées à cet œuvre, À l’ombre d’une Pergola. Nous sommes condamnés à devenir meilleurs dans ce que nous faisons, et les critiques littéraires sauront nous aider en ce sens. »