Dimanche 16 Juin, 2019

«De Janvier à août 2018, 26 micros-séismes sont enregistrés sur Haïti»

Le Directeur du Bureau des Mines et de l'Energie, Claude Prépetit, participant ce lundi 24 septembre à la 56e conférence des Lundis de la presse organisée par le ministère de la Communication/Photo: Ministère de la Communication

Le Directeur du Bureau des Mines et de l'Energie, Claude Prépetit, participant ce lundi 24 septembre à la 56e conférence des Lundis de la presse organisée par le ministère de la Communication/Photo: Ministère de la Communication

« Durant la période allant de janvier à août 2018, on a enregistré et localisé sur Haïti environ 26 micros-séismes, de magnitudes comprises entre 2,9 et 4,6 sur l’échelle de Richter », lit-on dans le bulletin sismique du Bureau des Mines et de l’Énergie. Le Directeur, Claude Prépetit, participait ce lundi matin à la 56e conférence des Lundis de la presse organisée par le ministère de la Communication.

Dans le bulletin sismique du Bureau des Mines et de l’Énergie, s’étalant sur la période allant de janvier à septembre 2018, Claude Prépetit affirme que 26 micros séismes de magnitudes comprises entre 2,9 et 4,6 sont enregistrés et localisés sur Haïti.

Il précise que, selon l’Observatoire sismologique de l’École polytechnique Loyola, établi en République Dominicaine, ce sont 300 micro-secousses dont près de 250 de magnitudes inférieures à 2,9 qui sont enregistrées et localisées au cours de cette même période. « Les départements les plus à risque, informe l’Ingénieur-Géologue, sont l’Ouest, les Nippes et le Grand Nord. Et cinq réseaux de type VSAT sont actuellement disponibles pour le pays, notamment à Cap-Haïtien, Hinche, Léogâne, Port-au-Prince et Jacmel, permettant une communication bidirectionnelle par satellite à partir des antennes paraboliques au sol qui visent un satellite géostationnaire.

L’Unité Technique de Sismologie (UTS) du Bureau des Mines « rappelle à la population que les séismes ne sont pas prédictibles et peuvent survenir à n’importe quel moment », a-t-il fait savoir. « Seules les actions de préparation et de prévention peuvent diminuer la vulnérabilité du pays face aux séismes : respect des normes parasismiques de construction, apprentissage du comportement à tenir avant, pendant et après un séisme », ajoute-t-il.

En cas de tremblement de terre, voici les comportements à adopter si vous êtes dans une zone soumise au risque. Pendant l’évènement : protégez-vous la tête avec les bras, abritez-vous sous un meuble solide (à l’intérieur de votre maison ou d’un immeuble), éloignez-vous des bâtiments, pylônes ou arbres (si vous êtes à l’extérieur). Après : fermez le gaz et l’électricité, évacuez les bâtiments et n’y retournez pas, ne prenez pas l’ascenseur. Ne touchez pas aux fils électriques tombés à terre, écoutez la radio et respectez les consignes de sécurité.

 

 

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :