Lundi 6 Juillet, 2020

A Davos, Bolsonaro et Pompeo en porte-parole du camp conservateur mondial

Le nouveau président brésilien Jair Bolsonaro a mis à profit son passage à Davos mardi pour étriller la gauche, tandis que le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo, s'exprimant par visioconférence, a vu dans la montée des populismes des "chamboulements positifs".

Promettant aussi bien des baisses d'impôt qu'une réduction des barrières réglementaires et une amélioration du climat des affaires, il a dit vouloir "présenter un nouveau Brésil", dans un discours bref.

- Record de jets privés -

Un nouveau record de 1.500 vols en jets privés est attendu cette semaine dans les aéroports avoisinant Davos, selon un communiqué de la société d'affrètement Air Charter Service (ACS), soit 200 plus que l'an dernier.

L'organisateur historique du Forum économique mondial, Klaus Schwab, a lui résumé l'état d'esprit de l'auditoire en souhaitant "le meilleur" au nouveau président brésilien, et en louant les "grandes opportunités" s'ouvrant selon lui dans le pays.

Mike Pompeo, que les organisateurs du Forum économique mondial ont convaincu de s'exprimer par visioconférence en l'absence de Donald Trump et de toute sa délégation pour cause de shutdown, y est aussi allé de son commentaire politique.

Il a cité en exemple de ces "nouvelles directions choisies par les peuples" le Brexit, "la montée du Mouvement 5 Etoiles en Italie", l'élection de Jair Bolsonaro et de Donald Trump.

- "Terne"-

L'ambiance parmi les quelque 3.000 grands patrons et décideurs politiques rassemblés jusqu'à vendredi à Davos, transformé tous les ans en camp retranché, est "presque terne. Un manque d'énergie, un manque de conviction", juge l'économiste Kenneth Rogoff, grand habitué des lieux.

Le discours mercredi du vice-président chinois Wang Qishan est un autre moment attendu du Forum économique mondial, en plein ralentissement de la deuxième économie mondiale.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :