Lundi 16 Septembre, 2019

Cuba : le reggaeton interdit par décret afin de "protéger la culture"

Cuba : le reggaeton interdit par décret afin de "protéger la culture"

Cuba : le reggaeton interdit par décret afin de "protéger la culture"

« Le reggaeton ne serait plus entendu dans les lieux publics de Cuba, car il est considéré comme un rythme vulgaire, banal et médiocre. La disposition tombe également pour des expressions similaires », a annoncé cette semaine, Orlando Vistel, président de l'Institut cubain de musique (ICM).

Mesure drastique. Il s’avère que le gouvernement cubain estime que c’est un bon moyen de « protéger la culture » du pays. Ce faisant, il oblige ses artistes à se professionnaliser et à se connecter avec le ministère de la Culture – par ce décret – afin d'exercer un contrôle sur les genres de musique qu'ils produisent pour le public.

Parmi les mesures proposées par le décret en question figurent « la déchéance professionnelle de ceux qui violent l'éthique dans leurs présentations. Elle ajoute également des sanctions drastiques aux institutions qui "prêtent ou permettent" de telles pratiques. »

Vistel a déclaré que ce décret s'inscrivait dans le cadre de la responsabilité du gouvernement cubain de promouvoir les valeurs authentiques de la production musicale cubaine.

Le reggaeton est un genre en pleine expansion sur l’île que le gouvernement cubain cherche à sanctionner par le décret 349, qui stipule que ce style est "dangereux" en raison de la vulgarité de son contenu.

La décision ne devient pas effective sans susciter de la polémique. En ce sens, l'initiative sera incluse dans la nouvelle constitution, qui fera l'objet d'un référendum sur 24, a-t-on signalé.

Source : Noticias Sin

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :