Lundi 19 Août, 2019

Crise au palais de justice de P-a-P: le départ de Daméus jugé tardif

La décision du gouvernement de procéder au remplacement de Me Clamé-Ocnam Daméus à la tête du parquet de Port-au-Prince après plusieurs mois de crise au palais de justice est jugée tardive par le député Jean Marie Forestal. « Cette crise qui a trop longtemps duré a causé la violation des droits des justiciables », se plaint le parlementaire qui, toutefois, se réjouit de la démarche des concernés d’ouvrir la voie à un dénouement de la situation.

Le président de la commission justice, sécurité et droits humains de la chambre basse souligne avoir suggéré indirectement au désormais ex-commissaire du gouvernement de jeter l’éponge pour débloquer la situation. Car, selon lui, celui qui est en conflit avec le barreau de l’ordre des avocats allait de toute façon perdre la face.

Le député de Port-de-Paix en profite pour inviter le successeur de Clamé-Ocnam Daméus à tirer les leçons de cette crise afin d’éviter tout nouveau conflit avec le barreau et de mieux administrer le parquet de la capitale.

Par ailleurs, Jean Marie Forestal s’interroge quant à la possibilité que la crise soit réellement résolue avec le départ de Me Daméus. Il se demande si l’ex directeur départemental de l’Ouest de la police d’Haïti Berson Soljour sera présenté au tribunal pour répondre des accusations portées contre lui selon lesquelles il aurait brutalisé des avocats dans le couloir du parquet de la capitale en octobre dernier.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :