Lundi 1 Juin, 2020

Covid19: le secteur textile autorisé à produire des matériels médicaux

Une usine de production de masques chirurgicaux en Thailande, le 30 janvier 2020. Photo d’illustration : AFP

Une usine de production de masques chirurgicaux en Thailande, le 30 janvier 2020. Photo d’illustration : AFP

Le gouvernement haïtien autorise les entreprises du secteur textile et habillement à reprendre leurs activités. Cette décision a été prise en vue de permettre à ces usines de produire, dans les meilleures conditions, des matériels et équipements de protection sanitaire nécessaires.

Cette autorisation "exceptionnelle" entre dans le cadre des mesures prises par l’équipe gouvernementale afin de mieux faire face à la pandémie du Coronavirus. Dans une lettre circulaire du Premier ministre, Joseph Jouthe, envoyé aux Ministres de la santé publique, du commerce et de l’économie, en date du 31 mars, l’équipe au pouvoir a pris cette mesure pour favoriser la production de matériels et équipements médicaux et sanitaires.   

Dans cette circulaire, le chef du gouvernement précise que ces entreprises s’engagent à fournir ces matériels et équipements, qui doivent répondre aux spécifications requises par le ministère de la Santé publique. « Elles fourniront dans un premier temps à l’Etat, à titre de don, un stock d’un million de masques, dans le meilleur délai », lit-on dans la circulaire du Premier ministre.

Lire aussi > Trois nouveaux cas de coronavirus en Haïti, 24 au total

Dans un second temps, le gouvernement s’engage à acheter de ces entreprises, une certaine quantité de leur production d’équipements et matériels de protection sanitaire. Ils seront produits en fonction des besoins, suivant les procédures célères prévues par la réglementation sur les marchés publics, prévoient les autorités.

En ce sens, Joseph Jouthe demande aux ministères concernés de s’assurer que leurs institutions fournissent à ces entreprises les spécifications requises pour la production de ces matériels et assurer le contrôle de la qualité des produits fournis. Aussi, ces ministères doivent-ils prendre les dispositions nécessaires en vue de la réouverture des entreprises concernées. Ils sont tenus également à mettre en place un dispositif d’inspection et de contrôle pour s’assurer spécifiquement que ces usines appliquent tous les normes et standards.

Ces derniers, selon la circulaire, sont indispensables pour protéger les employé(es), ouvriers(ères) et les personnes fréquentant ces établissements industriels et observant notamment les consignes prescrites par les autorités sanitaires. Par ailleurs, le gouvernement insiste sur la nécessité d’adopter des mesures d’interdiction d’attroupement de ces ouvriers sur le lieu de travail. Ces mesures concernent également la distribution d'au moins 4 masques par personne, pour leur permettre de se protéger non seulement à l’intérieur des usines, mais aussi, lors de leur déplacement dans le transport en commun.

Lire aussi > Milot : l’hôpital Sacré-Cœur rénové pour recevoir les patients atteints du Coronavirus

S’agissant du ministère de l’Economie et des Finances, le Premier ministre lui requiert de « négocier les prix et modalités de paiement des produits qui sont acquis de ces entreprises par l’Etat, dans le respect des procédures, prévues par la règlementation sur les marchés publics. « De concert avec le ministère du Commerce et de l’Industrie, le titulaire du MEF doit faciliter aux usines concernées l’accès aux avantages incitatifs », précise la circulaire. Ces derniers sont liés notamment à l’importation, à la réception en admission temporaire pour perfectionnement actif avec dispense générale de caution ou de dépôt de garantie pour les matières premières et le matériel d’emballage.

L’administration Moïse-Jouthe permettra aussi à ces entreprises de jouir du droit de franchise et de facilitation de dédouanement, conformément à la loi et aux conventions signées par l’Etat.

Rappelons que le gouvernement avait déjà placé une première commande d’environ 18 millions de dollars américains, pour l’acquisition de matériels hospitaliers conformément au plan de préparation de réponse du MSPP. Une commande placée auprès de la firme Bowang Co.Ltd/China Xu Xiao. Le Premier ministre Joseph Jouthe avait annoncé l’arrivée de ces équipements en Haïti autour du 10 avril prochain.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :